7 manières de vivre plus “écolo” à Montréal

Crédit : Run Eco Team Montréal

Face à la montée des températures et la disparition de la biodiversité, il est temps que chacun agisse localement pour la planète. Maudits Français a répertorié plusieurs initiatives concrètes que chacun peut prendre à Montréal.

Cultivez votre propre jardin

C’est un fait, de nombreux aliments consommés à Montréal sont acheminés depuis d’autres pays, notamment les États-Unis (regardez les étiquettes de provenance de certains légumes). Les heures de transport ont un impact sur l’environnement et atténuent le goût du produit une fois dans votre assiette. Pourquoi ne pas choisir de cultiver vos propres fruits et légumes ? De nombreux jardins partagés sont mis à disposition par la ville. Mettez les mains dans la terre en rejoignant l’un d’entre eux. Vous avez un balcon ? Rien ne vous empêche d’improviser un petit potager.

Optez pour des restaurants végétariens ou véganes

On en avait parlé ici et  : il n’est pas difficile d’abandonner la viande lorsqu’on s’installe à Montréal. La métropole compte 134 établissements entièrement véganes selon le site Happy Cow (qui recense les lieux végétaliens partout dans le monde). En janvier dernier, le nouveau Guide alimentaire canadien a même recommandé d’opter pour plus davantage d’aliments d’origine végétale, et moins d’origine animale, en regroupant produits laitiers, viandes, poissons et légumineuses dans la catégorie protéines.

On vous recommande particulièrement les sushis véganes de chez Sushi Momo (3609, rue St-Denis) et le brouillé végane (tofu brouillé, en alternative aux oeufs brouillés) de chez Patati Patata (4177, boulevard Saint-Laurent).

Mettez vous au compostage

Montréal veut aider ses habitants à se mettre au compostage. Alors, n’attendez plus ! L’avantage du compostage ? Réduire le gaspillage alimentaire. Comme on peut le lire ici, 89 % du compost est ensuite utilisé pour l’horticulture ou la fabrication de terreaux, alors que 11 % sont utilisés comme recouvrement journalier de sites d’enfouissement (dont celui de la région de Montréal est en train de déborder).

Nettoyez Montréal en marchant ou en courant

Courir contre les déchets, c’est possible ! C’est en tout cas le pari audacieux lancé par les membres d’Eco Run Team, un mouvement français né sur Facebook qui s’est aussi fait une place au Canada et à Montréal. Le but ? Donner envie aux gens de faire du plogging. Autrement dit, faire du jogging en ramassant tous les déchets croisés sur son parcours. De beaux squats en perspective… Même Zuckerberg s’y est mis.

Sinon, vous pouvez aussi organiser une corvée de nettoyage en lien avec la Ville. Comme expliqué ici, “depuis maintenant 10 ans, la Ville de Montréal fournit l’équipement et l’encadrement nécessaires aux citoyens qui souhaitent nettoyer leur rue, leur ruelle ou encore leur parc. Une plateforme en ligne permet de s’inscrire à une corvée citoyenne ou même d’en créer une”. Plus de 250 corvées ont été organisées au printemps dernier. À vous jouer ! D’autant qu’il y a de quoi faire, hélas

Achetez en vrac

Chez Vrac & Bocaux, une épicerie de vrac lancée par Thomas Tiberghien, ancien ostéopathe, vous pourrez trouver des produits secs mais aussi du lait consigné, des fromages, fruits et légumes, pâtes à tartiner, boissons, lessive et produits de soins… Une petite boutique qui permet de faire ses courses en réduisant ses déchets tout en consommant du bio et du local, dans la mesure du possible. “Nous avons 95% de produits bio. Les 5% qui ne le sont pas, c’est parce qu’on n’arrive pas à les trouver en biologique et en vrac“, explique l’entrepreneur.

On vous recommande aussi d’acheter en vrac chez BocoBoco, Vrac sur roues (qui livre à vélo), NousRire (l’épicerie bio moins chère que Costco), les épiceries LOCO mais aussi et surtout dans les différents marchés de la ville… Cela prend du temps mais c’est vital.

Vous pouvez aussi choisir de ne pas acheter et de rejoindre le groupe des “Dumpster Diving Montréal”. Le but ? Faire l’épicerie dans les poubelles. Pas mieux pour lutter contre le gaspillage… Enfin, deux app’ à connaître à tout prix : Flash Food et Food Hero.

Rejoignez une association dédiée à la préservation de l’environnement

De nombreuses associations dédiées à la préservation de l’environnement recherchent des bénévoles à Montréal, et les activités proposées sont variées : plantation d’arbres,  opérations de nettoyage, aide au développement du vélo, etc. Maudits Français vous propose une liste de 5 associations à rejoindre ici.

Achetez un vélo ou prenez un abonnement à Bixi

Si vous faites déjà l’effort d’aller au travail à pied (même en hiver), bravo ! Sinon réfléchissez-y : plutôt que de mettre votre argent dans de l’essence (qui pollue), des taxis ou autres Uber, prenez votre courage à deux mains et achetez un vélo, une trottinette ou un abonnement au système de vélos partagés Bixi (94 dollars l’année). Depuis peu, les vélos JUMP (filiale d’Uber) ont également fait leur apparition dans la métropole : à tester même si le concept ne fait pas l’unanimité… Bref, faites de votre mieux pour préserver l’environnement ! Chaque geste compte.