La loi électorale change en 2019. Il faut s’en soucier dès maintenant.

Jusqu’à présent, on pouvait voter à la fois dans sa ville de résidence au Canada et dans sa commune en France. Cela ne sera bientôt plus le cas.

Les Français inscrits sur une liste électorale en France et à l’étranger doivent choisir leur liste d’inscription dès maintenant. La raison: une réforme électorale qui rentrera en vigueur en 2019. Celle-ci prévoit de créer un répertoire unique géré par l’INSEE pour “fiabiliser et actualiser plus facilement les listes électorales”, selon le ministère des Affaires étrangères.

Si vous souhaitez rester inscrit sur la liste électorale consulaire, aucune démarche n’est nécessaire. “Vous ne pourrez plus voter en France ; vous voterez uniquement à l’étranger pour les scrutins nationaux (présidentielle, referendum, européennes, législatives) et pour l’élection des conseillers consulaires des Français de l’étranger“, précise le ministère des Affaires étrangères dans un courriel envoyé aux électeurs.

Il sera néanmoins possible de se réinscrire sur une liste électorale communale en France jusqu’au sixième vendredi précédent la date du scrutin.

Si vous souhaitez privilégier la liste communale, il faut entreprendre une démarche de radiation de la liste consulaire. Il ne sera alors plus possible de voter de l’étranger.

Sans modification au 1er janvier 2019, l’électeur sera automatiquement radié de la liste communale.

La nouvelle loi électorale, adoptée en 2016, prévoit également d’étendre les périodes d’inscription sur les listes électorales à jusqu’à six semaines avant la date d’un scrutin. Toute nouvelle inscription entrainera automatiquement la radiation de la liste précédente.