Romain Pinault, 28 ans, 5 000$ par mois, habitué aux crédits

En savoir plus

Dans "Porte-Monnaie", nos lecteurs nous parlent de leurs revenus et de leurs dépenses.

Maudits Français ose tout, même farfouiner dans votre portefeuille. Notre rubrique « Porte-monnaie » est destinée à vous faire parler de vos finances. Après un premier épisode réussi, c’est Romain Pinault*, 28 ans et gestionnaire des technologies marketing, qui nous parle de son train de vie sans tabou.

Recettes

Son emploi de gestionnaire des technologies marketing dans une start-up montréalaise de logiciels — fraîchement entrée en bourse — lui rapporte 5 000$ par mois après impôts. “Je suis conscient d’avoir un salaire plus important que la moyenne des Montréalais. Avec ma femme, à nous deux, nous gagnons environ 7 000$ par mois”, rapporte Romain Pinault, diplômé de l’Université de Montréal, aussi passé par HEC Montréal.

Installé depuis 9 ans à Montréal et arrivé au Canada pour ses études, Romain Pinault a du mal à comparer le coût de la vie au Québec par rapport à celui de la France. Il estime cependant qu’à Montréal, “il y a un bon ratio entre le salaire et le coût de la vie. Les loyers sont raisonnables, le pouvoir d’achat est élevé ici”, estime-t-il.

Dépenses

Après avoir vécu neuf ans à Montréal, Romain Pinault, sa compagne et son bébé d’un an, ont décidé d’acheter une maison sur la rive Sud de Montréal. “La maison représente notre plus gros poste de dépenses. Nous devons rembourser 2 000$ par mois pour le prêt, et il faut ensuite ajouter les charges, l’assurance habitation, Netflix, Spotify, etc. En tout, nous devons mettre environ 2 500$ tout inclus pour ‘‘l’entretien’’ de la maison.” Il reconnaît qu’être propriétaire engendre beaucoup de dépenses, mais ne le regrette pas. “Avant de déménager, nous payions 1 000$ par mois pour un appartement sur le Plateau. C’est vrai que notre budget logement a beaucoup augmenté, mais c’est aussi un plan d’épargne pour l’avenir”.

Végane convaincu, Romain Pinault estime que son mode de vie lui permet aussi de soulager un peu son porte-monnaie : “Un paquet de tofu coûte à peu près 2$, c’est moins cher qu’un steak !”, s’exclame-t-il. Le budget nourriture du couple est tout de même conséquent : “on aime se faire plaisir, donc on compte environ 600 à 700$ par mois pour nos courses, précise le Français, ravi qu’une épicerie de vrac sans déchet vienne d’ouvrir juste à côté de chez lui. “Nous y allons pour les graines, le riz…”

Pour les fruits et légumes, il privilégie le frais et le local. “À Montréal, nous allions au marché Jean-Talon. Maintenant, nous sommes inscrits pour recevoir des paniers de fruits et légumes frais toutes les semaines. Les gens croient souvent qu’être végane va faire exploser leur facture de nourriture, mais ce n’est pas le cas ! On peut bien manger sans que cela ne nous coûte trop cher”.

Pour les transports, le couple a contracté un crédit et rembourse 220$ par mois pour leur voiture. Il faut ensuite compter environ 150$ d’essence par mois. “J’ai de la chance, mon employeur me paie les transports en commun !”, lance le jeune homme, chouchouté par sa boîte.

“Avoir un bébé ça ne coute pas aussi cher qu’on le pense”, raconte aussi Romain Pinault en riant. Et pour cause : “la première année, on nous a quasiment tout donné ou prêté ! Les seules affaires que nous avons achetées, c’était parce qu’on voulait vraiment quelque chose de spécial.” Depuis quelques temps, sa fille va à la garderie. “Nous payons 20$ par jour, ce qui fait environ 1 000$ par mois. Le gouvernement en rembourse la moitié donc c’est plutôt correct comme budget.”

Budget qui va d’ailleurs diminuer puisque quand leur enfant aura un an et demi, le couple ne devra plus payer que 800$ par mois pour une place. “La garderie est vraiment ce qui coûte le plus cher. Je sais que les couches forment un sacré budget aussi, mais de notre côté nous en utilisons des lavables donc on n’a pas à en racheter à chaque fois. Et pour la nourriture, on compte 100$ par mois pour notre bébé”.

Côté loisir, Romain Pinault “aime se faire plaisir”. “Je fais du parachute, c’est un loisir qui coûte cher (2 000$ par an environ) ! Je suis aussi un grand fan de tout de qui est technologie. Dernièrement je me suis offert un drone et un skateboard électrique (2 500$) !”

Là où il ne dépense pas tant que cela en revanche : les sorties. “Avoir un bébé a beaucoup changé nos sorties ! Pour l’instant, on ne va plus trop au restaurant ni au cinéma. Je dirais qu’on dépense seulement 100$ par mois en sorties culturelles…”

Interrogé sur son épargne, le pré-trentenaire avoue avoir beaucoup de prêts à rembourser avant de pouvoir réellement épargner. “Entre le prêt de la maison, nos deux prêts étudiants à 900$ par mois, le prêt pour les rénovations de la maison : nous mettons environ 700$ de côté à deux par mois.” Cet argent va lui servir en grande partie pour sa retraite. “Avec la RAMQ et l’assurance privée de mon job, je n’ai quasiment aucune dépense de santé. Nous mettons donc notre argent dans un compte d’épargne retraite.”

Et vous combien vous gagnez ? Comment vous dépensez ? Laissez-nous vos impressions en commentaires.

*Le nom a été modifié

En savoir plus

Dans "Porte-Monnaie", nos lecteurs nous parlent de leurs revenus et de leurs dépenses.