5 plateformes de MOOCs québécois à connaître pour se former à distance

Que vous résidiez au Québec ou non, il vous suffit d’un ordinateur et d’une connexion internet pour suivre des cours gratuitement auprès de prestigieuses écoles ou universités québécoises.

Apparus d’abord aux Etats-Unis, les “Massive Open Online Courses” ou “MOOCs” (ou leurs traductions en français moins courantes “FLOTs” ou “CLOMs”) sont beaucoup moins développés au Québec qu’aux Etats-Unis ou en France. Quelques institutions québécoises ont néanmoins pris l’initiative d’en proposer, de manière ponctuelle ou plus pérenne.

Non créditées, ces formations en ligne peuvent tout de même permettre d’obtenir une attestation de réussite (moyennement un coût pour certains MOOCs, mais généralement modique). À suivre pour le plaisir, le challenge et/ou pour compléter sa formation.

On a fait appel au Professeur Alain Stockless, professeur de didactique à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), pour nous aider à y voir plus clair. Tenté(e)s ? Suivez le guide !

 1. EDUlib (HEC Montréal, Polytechnique Montréal et l’Université de Montréal)

HEC Montréal a fait figure de pionnière au Québec en lançant EDUlib en 2012. Désormais, la plateforme fait l’objet d’un partenariat entre l’Université de Montréal et ses deux écoles affiliées : Polytechnique Montréal et HEC Montréal. On y trouve également des formations proposées par l’Université de Sherbrooke et l’Université du Québec à Chicoutimi.

En ce début 2019, EDUlib propose une vingtaine de formations en ligne en français dans des domaines variés (sciences, management, marketing, musique…).

Plusieurs formations proposées par HEC Montréal pourraient s’avérer précieuses pour les entrepreneurs, notamment “L’esprit entrepreneurial” (réédition du MOOC retenu par le magazine l’Express parmi les 7 meilleurs MOOCs pour les créateurs d’entreprise), “Le management” et “La gestion des conflits” pour n’en citer que quelques-unes.

Parmi les nouveautés 2019, les ingénieurs éco-responsables pourront être intéressés par “L’ingénieur, source de solutions durables“, proposé par Polytechnique Montréal depuis le 23 janvier. Dans le secteur de la construction, participez aussi à la lutte contre le changement climatique avec le MOOC de l’Université du Québec à Chicoutimi “Le matériaux bois et la carboneutralité des bâtiments“, qui a débuté ce 28 janvier.

2. Université de Laval

L’Université de Laval propose également quelques MOOCs sur sa page dédiée à ces formations à distance. “Le Québec nordique, enjeux, espaces et cultures“, qui s’ouvrira en février 2019, vous permettra de mieux connaitre le territoire, l’histoire, les sociétés et les enjeux de la partie nordique de la Belle Province. Vous pourrez également vous former au développement durable, ouvert depuis le 21 janvier.

3. L’Institut National de la Recherche Scientifique du Québec via la plateforme FUN

Changements climatiques et santé, prévenir, soigner et s’adapter” : tel est le programme de ce MOOC québécois qui débutera le 18 février. Il se propose de guider les professionnels de la santé et des services sociaux dans la connaissance du rôle du climat en matière de santé, aider le grand public à comprendre les impacts majeurs des changements climatiques et comment s’en prémunir, offrir des pistes de réflexion et stimuler des approches innovantes.

4. L’Université McGill via la plateforme EdX (en anglais)

Quelques MOOCs sont proposés par l’Université McGill sur la plateforme EdX, l’un des leaders dans ce domaine.

Avec “Food for thought“, l’Université McGill propose de vous aider à démêler le vrai du faux sur les prétendus aliments miracles ou poisons pointés du doigt chaque jour. Vous y apprendrez les bases nutritionnelles d’une alimentation saine, les problèmes liés à la production alimentaire et à la santé, et vous bénéficierez d’outils pour évaluer les affirmations présentées régulièrement dans les médias en matière de nutrition. Un autre MOOC vous permet de comprendre les bénéfices de l’exercice physique sur votre corps et comment prévenir les blessures.

5. L’Université du Québec à Trois-Rivières

LUniversité du Québec à Trois-Rivières propose deux MOOCs sur son site internet. Pour devenir un gestionnaire avisé, offrez-vous le MOOC “La littératie financière et fiscale ouverte à tous“. L’objectif ? Vous donner en cinq semaines des compétences pour accroître votre capacité à prendre les bonnes décisions en matière de finances personnelles et de fiscalité. Ça tombe bien, les impôts c’est pour bientôt !

Pour les parents, grands-parents ou éducateurs, le MOOC “Jouer pour apprendre en petite enfance” permet de découvrir l’univers du jeu de l’enfant d’âge préscolaire, essentiel à son développement.

6. Pour aller plus loin, en français ou en anglais

L’Université du Québec à Montréal (UQAM) a collaboré avec le Centre Pompidou sur un MOOC remarquable relatif à l’art contemporain (testé et approuvé par Maudits Français), fermé fin 2018 mais disponible ici en parcours libre. Espérons que cette collaboration fructueuse aura l’occasion de se poursuivre.

Les anglophones trouveront, pour leur part, un vaste choix de formations auprès des prestigieuses universités de Toronto (ici et ici) et British Columbia (notamment ici). Pour un aperçu global des offres ou une recherche spécifique avec mot-clé, cette liste de MOOCs canadiens peut également vous aiguiller. À noter cependant que ces formations sont la plupart du temps payantes.

Vous souhaitez suivre un MOOC par curiosité pour un domaine qui vous intéresse ou pour compléter votre formation professionnelle ? Découvrez quelques conseils pour le valoriser dans votre CV ici. Bon apprentissage !