Le 27 janvier ? Rendez-vous à l’Université de Montréal pour tenir vos bonnes résolutions

(Article partenaire) Voici venu le temps des bonnes résolutions ! Envie de vous réorienter professionnellement, d’explorer de nouveaux programmes d’études ou de trouver votre voie, tout simplement ? Profitez de l’Université de Montréal (UdeM) et de ses portes ouvertes du 27 janvier pour faire le plein de beaux projets et de grandes ambitions.

Que vous ayez une idée bien nette de ce que vous voulez faire ou que vous soyez encore en mode exploration, il est toujours utile de connaître ses possibilités. À l’UdeM, plusieurs outils sont à votre disposition pour vous aider à mieux comprendre les différentes options et pour vous aider à faire un choix. À commencer par les 350 programmes (et plus) d’études supérieures (Maîtrise, DESS, Doctorat, etc.) qui existent et vous ouvrent les portes du marché du travail, même si vous avez été formé à l’étranger ! Que vous souhaitiez acquérir les bases d’une spécialisation, faire de la formation continue dans votre domaine professionnel ou vous orienter vers une carrière en recherche et en enseignement, vous trouverez certainement le programme qui convient à vos aspirations.

Sur le campus, vous serez bien entourés : la communauté de l’UdeM compte plus de 2 600 professeurs-chercheurs qui s’illustrent à l’international. En poursuivant vos études supérieures à l’Université de Montréal, sous les conseils avisés de votre directeur/directrice de recherche, vous obtiendrez aussi un diplôme de cycles supérieurs d’une université de renommée internationale, qui figure au 90e rang au monde selon le prestigieux classement Times Higher Education World University Rankings 2019. Pas mal sur le CV… Vous aurez même la chance de profiter des bibliothèques situées sur le campusd’un personnel dynamique, de bourses d’études, d’une vie associative trépidante, et plus encore!

Et si vous profitiez de 2019 pour faire comme ces étudiants, de plus en plus nombreux, qui après le bac, qui poursuivent aux cycles supérieurs sans crainte ? Ou comme ces « jeunes actifs » qui reviennent auprès de leur alma mater après avoir testé le marché du travail. Sans parler des doctorants qui font vivre la recherche et que la recherche fait vivre. Les études supérieures, une occasion rêvée ? En voici la preuve !

N’oubliez pas non plus qu’au Québec, certaines professions comme celles d’architecte, de psychologue, de travailleur social et de physiothérapeute, entre autres, exigent des études supérieures. Bien entendu, vous pouvez vous contenter d’un baccalauréat dans chacun de ces programmes, mais vous ne serez pas admissible à l’Ordre des psychologues du Québec si vous ne détenez pas un doctorat en psychologie, par exemple. Pensez-y!

Dans plusieurs domaines, si les études supérieures ne sont pas obligatoires, elles ouvrent la porte à des emplois plus prestigieux et à de nouvelles perspectives, offrant davantage de contrôle sur le travail accompli.Enfin, faire des études supérieures, c’est aussi entrevoir la possibilité d’obtenir un salaire plus élevé et des promotions, mais surtout la sécurité d’un emploi stable à la hauteur de vos attentes. « On n’a rien sans rien » : pour y arriver, il faudra faire beaucoup d’efforts et de sacrifices, y consacrer du temps, ne pas compter ses heures et se satisfaire d’un train de vie à budget étudiant. Quoi qu’il arrive, faites des études pour vous et pour vous seulement! Ne regrettez rien. Qu’attendez-vous pour déposer une demande d’admission ? Les dates limites approchent à grands pas. Rendez-vous aux portes ouvertes du 27 janvier pour transformer vos aspirations en réalité.