5 films à voir absolument au FNC de Montréal

© QuébecOriginal

Vous n’étiez pas au Festival de Cannes et vous êtes resté sur votre faim avec le Festival international du film de Toronto en septembre dernier ? Pas de panique, du 3 au 14 octobre, le Festival du nouveau cinéma (FNC) se déroule dans plusieurs salles de Montréal. On en profite pour vous livrer notre sélection de films à voir.

“Climax” de Gaspard Noé

 ©Technikart

Vous avez méprisé Seul contre tous, haï Irréversible, exécré Enter The Void, maudit Love, venez fêter Climax.” Gaspard Noé a toujours eu le don de faire parler de ses films. Rappelez-vous des réactions des spectateurs après la projection du film “Irréversible” en 2002 au Festival de Cannes. Avec “Climax”, Gaspard Noé” va peut-être faire pire (ou mieux). Le pitch ? Une vingtaine de jeunes danseurs de danses urbaines, réunis pour une répétition, se retrouvent drogués à leurs dépends et laissent place à leurs névroses et psychoses. Certains se sentent au paradis pendant que la plupart plongent en enfer. “Climax c’est une montagne russe qui finit en train fantôme”, avait commenté le réalisateur au Festival de Cannes. Alors un conseil : accrochez-vous. Séance unique le 8 octobre. Le film est interdit aux moins de 16 ans.

“Sisters Brothers” de Jacques Audiard

 ©Variety

Jacques Audiard, réalisateur du film “Un Prophète” (2009) et de “De battre mon coeur s’est arrêté”(2004) présentera son dernier film, “Sisters Brothers”, un western trash dans lequel deux frères sont à la poursuite d’un chercheur d’or pour le tuer. Charlie et Eli Sisters entament une traque sans répit de l’Oregon à la Californie : une traversée initiatique des Etats-Unis pour les deux frangins qui vont apprendre à mieux se connaître. Un “Il était une fois dans l’Ouest” moderne ? À vérifier. C’est aussi le premier film anglophone du réalisateur français. Séance prévue le 6 octobre.

“Un couteau dans le coeur” de Yann Gonzalez

 ©Ella Herme

C’est l’un des films français qui va sûrement marquer le festival cette année par son originalité. “Un couteau dans le coeur”, avec Vanessa Paradis dans le rôle principal, raconte l’histoire d’une productrice de pornos gays qui tente de reconquérir sa compagne, Loïs, également monteuse de ses films. Pour cela, Anne (Vanessa Paradis) se lance dans un projet plus ambitieux avec son complice Archibald. Mais l’un des acteurs est retrouvé assassiné et Anne se retrouve au coeur d’une étrange enquête. Le réalisateur, Yann Gonzalez, a eu la bonne idée de s’intéresser à un sujet encore peu exploité au cinéma : les coulisses du porno gay. Le tout lié a un thriller fantasque, on ne demande qu’à voir. Séances prévues les 9 et 11 octobre.

“Au poste !”de Quentin Dupieux

 © Diaphana Production

C’est peut-être le parfait duo humoristique qui rassemble deux générations : Grégoire Ludig (“Palmashow”, “Very Bad Blagues”) et le talentueux Benoît Poolevoorde qu’on ne présente plus. Ils se retrouvent pour le 7e long-métrage de Quentin Dupieux, aussi connu sous le nom de Mr Oizo pour les fans de musique électronique. Tourné a huit-clos, “Au Poste !” raconte l’interrogatoire d’un suspect qui découvre un cadavre dans sa baignoire. Buron (Pooelvoorde) questionne Fugain (Ludig) toute la nuit, sur ses divers faits et gestes concernant le mort gisant dans sa salle-de-bains. Un film qui plaira aux amoureux du cocasse. Séances prévues les 6 et 8 octobre.

“Guy” d’Alex Lutz

 © Apollo Films

C’est le film qui clôture le festival du nouveau cinéma, le 14 octobre. “Guy” c’est le deuxième film d’Alex Lutz, connu pour être acteur, auteur et metteur en scène de théâtre. “Guy”raconte l’histoire fictive de Guy Jamet, chanteur de variétés des années 60-80. Gauthier, jeune journaliste, apprend qu’il est le fils illégitime de Guy. Il va suivre l’artiste à travers sa tournée et réaliser un documentaire sur le chanteur. Cerise sur le gâteau : dans le long-métrage, Guy Jamet reprend le morceau intitulé “Je reviendrai a Montréal”de Robert Charlebois. Savoureux. Séances prévues les 13 et 14 octobre.