Les Co’Pains d’abord sacrés “meilleures baguettes” de Montréal

Crédit : Isabelle Delorme

Infos pratiques

Les vainqueurs


Grand Prix : Les Co'Pains d'abord


Prix du pain spécial : Le Pain dans les voiles

Prix du public : L'Amour du pain

Les amateurs de pains étaient réunis hier soir au Montréal Cowork pour l’événement le plus croustillant de l’année. Notre Concours de la meilleure baguette de Montréal a réuni plus de 300 personnes autour des tables dressées par les onze boulangers finalistes. Les jurés et le public ont consciencieusement tout goûté pour finalement décerner leurs prix.

Si vous étiez là, vous avez sûrement pu apercevoir les membres du jury composé de Jérôme Ferrer, Christian Faure, Andréa Jourdan, Yves Petit et Guillaume Talbot qui avaient la lourde tâche de départager les pains en compétition. Autour de deux tables-rondes, ils ont méticuleusement goûté tous les produits à l’aveugle, un verre d’eau à portée de main. Chaque pain devait être jugé selon des critères précis, dont l’arôme et la structure.

Et ils n’ont pas ménagé leur peine : après avoir touché, senti, goûté et parfois même écouté les pains, ils ont dû faire un choix.

Crédit : Isabelle Delorme / Le chef Jérôme Ferrer en train de sentir une baguette

Les Co’Pains d’abord ont mis le jury d’accord à l’unanimité : ce sont leurs baguettes qui leur ont permis de remporter le Grand prix. Ça fait 20 ans qu’on existe, on a trois magasins et tout notre pain est fabriqué sur Masson. Tous mes associés sont des boulangers-pâtissiers de métier. Mes boulangers, c’est des petits gars français ! (rires) On est heureux d’avoir gagné ce soir et un peu surpris aussi : il y a tellement de bons boulangers ici”, a lancé modestement Alain Gouriou, le propriétaire.

Crédit : Isabelle Delorme / Les Co’Pains d’abord

“Une baguette d’une grande finesse”

Le réputé chef Christian Faure, membre du jury, a avoué qu’il avait été difficile de trancher car les baguettes étaient toutes “exceptionnelles” d’après lui.

“La notation c’est à un ou deux points près. La baguette qui a gagné ce soir est extrêmement régulière, a un parfum assez neutre, elle est bien équilibrée en sel avec une belle croûte extérieure. C’est une baguette d’une grande finesse avec laquelle on est sûrs de se régaler en mangeant un plat”, a confié le chef français, avant de rappeler aux artisans de limiter leur utilisation de produits anti-bulles. “Il faut maîtriser l’hydrométrie, c’est important.” Conseil de chef.

L’un des boulangers des Co’Pains d’abord, à l’origine de la baguette couronnée hier soir, nous a confié n’avoir pas hésité une seconde à participé au concours. “Surtout en sachant que des grands chefs comme Jérôme Ferrer et Christian Faure allaient goûter notre pain… Cela ne se refuse pas ! C’est important pour nous d’être un peu reconnus pour ce qu’on fait aussi”, a lancé l’artisan de 27 ans habitué à faire du pain depuis ses 16 ans.

Côté “pain spécial”, c’est une grosse miche de 2,5 kilos qui a permis à la boulangerie du Pain dans les voiles de jouer dans la cour des grands. “C’est un pain qu’on fait depuis la création de notre boulangerie. C’était aussi un clin d’oeil aux premiers artisans boulangers qui, dans le temps, vendaient des grosses pièces au poids”, a confié le propriétaire en savourant sa victoire.

Des cris de joie ont retenti lors de l’annonce du prix du public qui a été décerné à L’Amour du pain qui doit son nom à l’amour d’un artisan français passionné par le pain et toutes ses déclinaisons.

Revivez le moment en images…

Infos pratiques

Les vainqueurs


Grand Prix : Les Co'Pains d'abord


Prix du pain spécial : Le Pain dans les voiles

Prix du public : L'Amour du pain