“Je parle québécois”: un site très français pour (re)découvrir le québécois

À l’issue de son stage de fin d’études au Québec, Pierre Moreau est resté vivre à Montréal pendant 3 ans en occupant un poste de développeur web. Un laps de temps suffisamment long pour lui donner envie de lancer “Je parle québécois”, un site pratique et ludique qui permet d’apprendre la langue québécoise comme n’importe quelle autre langue vivante. Attache ta tuque avec d’la broche!

C’est d’abord parce qu’il a été spectateur de quiproquos linguistiques “assez drôles” que l’idée de monter un projet bénévole autour du français québécois lui est venue. Mais pas seulement.

Expression québécoise préférée de Pierre qui signifie simplement “prendre une chaise”.

“Je trouvais que l’image du Québec était un peu réductrice en France. Souvent, les gens ne retiennent encore qu’un accent et deux ou trois chanteurs. Il y a toute une culture québécoise qui ne dépasse pas les frontières et qui mérite pourtant d’être connue. C’est dommage!”, explique Pierre qui a donc cherché à pallier ce manque.

L’objectif du site? À mi-chemin entre l’éducatif et le divertissement, il permet de découvrir la culture québécoise en découvrant des expressions pour améliorer sa compréhension de la langue. À raison d’une nouvelle vidéo publiée chaque semaine (un extrait de film, de série télé Québécois et même des recettes de cuisine) suivi d’exercices de compréhension, la plateforme permet aux intéressé.es de s’acclimater à la parlure québécoise en douceur. “Pour le moment, j’ai reçu de beaux échos de part et d’autre de l’Atlantique, ça fait plaisir!”, déclare le passionné de web quand on lui demande si le fait d’être un (maudit) Français n’a pas joué contre lui.

Lancé en 2015, “Je parle québécois” était d’abord destiné aux Français qui voulaient partir au Québec mais aussi aux Québécois qui souhaitaient porter un nouveau regard sur leur propre langue (en redécouvrant, par exemple, que les anglicismes y sont aussi présents que dans le français de France). “Rapidement, on s’est rendus compte qu’on intéressait une autre troisième communauté très active: les immigrants vivant au Québec dont la langue n’était pas le français comme les Américains, les Canadiens anglophones, les Latino-Américains, entre autres!”, confie Pierre. Face à un tel engouement, le jeune homme a donc décidé de lancer “J’apprends le québécois” en collaboration avec Alexandre Coutu, traducteur, interprète de conférence et responsable de la traduction des lois du Manitoba, aussi auteur de l’ouvrage Le québécois en 10 leçons.

japprendslequebecois-fb-3

“On a décidé d’offrir des cours de français québécois en bonne et due forme, avec des explications complètes et détaillées, des ressources audio et des exercices interactifs. Il s’agit en fait d’une extension de « J’apprends le québécois » avec une méthode structurée et 9 leçons payantes en ligne”, explique Pierre qui, loin d’être baveux, ne pense pas se tromper en disant qu’il propose actuellement la meilleure ressource en ligne en enseignement du québécois. Il vous reste des croûtes à manger…