Nos 9 meilleurs magasins de vinyles à Montréal

Pour ceux qui n’ont pas conservé les vieux 33 ou 45 tours de leurs parents ou de leur adolescence, Montréal ne manque pas d’adresses pour se constituer une vraie collection. On a décidé de passer en revue les meilleurs magasins de vinyles de la ville.

1/ Cheap Thrills (2044 rue Metcalfe, 2è étage ; quartier McGill)

C’est sans conteste le magasin de disques le plus historique et le plus authentique de Montréal. Il a été fondé en 1971 et relocalisé en 1984 sur son site actuel, une petite maison écrasée entre les buildings du quartier McGill. Cheap Thrills propose, dans un émouvant bric-à-brac, des disques et des livres d’occasion (mais aussi des CDs et DVDs). Son local est de guingois, mais si l’immeuble penche, le magasin tient fermement le cap de l’excellence. On y trouve un très beau catalogue, moitié neufs moitié occasions, dans tous les styles : rock, metal, punk, gothic, techno, soul, R’n’B, world, jazz. Accueil sympathique et précieux conseils. Tout un symbole : HMV -son presque voisin- vient de fermer, mais Cheap Thrills demeure un monument historique bien vivant.

www.cheapthrills.ca

2/ La Fin du Vinyle (6307 Boul. St-Laurent ; quartier Mile-End/Little Italy)

Lancé en 2007, le magasin a galéré au départ, au point d’envisager la fermeture d’où son nom ironique. Heureusement, depuis 2012, ce support est revenu en force, d’abord porté par les DJs puis par les hipsters. La Fin du vinyle propose, dans une atmosphère authentique, un immense catalogue de disques vinyles usagés couvrant la plupart des genres musicaux à des prix très abordables.

https://www.deathofvinyl.com/

3/ Aux 33 tours (1373 Avenue du Mont-Royal Est, quartier Mont-Royal)

En l’espace de 10 ans, Aux 33 tours s’est imposé à ses pairs du Plateau comme le poids lourd de sa catégorie avec un magasin en expansion régulière : près d’une trentaine d’employés et un catalogue de vinyles particulièrement riche et diversifié. En raison de l’affluence, les vendeurs sont souvent très affairés donc peu disponibles. Cependant la présentation est très bien structurée, et la qualité de chaque disque d’occasion est notée, ce qui est très pratique. Le magasin est un peu victime de son succès, on y viendra donc moins pour l’ambiance ou le charme que pour le choix, qui est considérable.

http://www.aux33tours.com/

4/ Disques Beatnick (3770 Rue Saint-Denis ; quartier Mont-Royal / parc La Fontaine)

Etabli dans un local en sous-sol sur Saint-Denis, Beatnick est une référence pour le quartier. Le magasin a été fondé en décembre 1998 par Nick, un ancien musicien reconverti comme disquaire. On y trouvera une très large collection de disques, neufs et usagés, avec une profondeur de catalogue remarquable dans tous les styles. On pourra s’en assurer en explorant les tréfonds du magasin, un peu comme on le ferait dans un grenier à trésors.

http://beatnickmusic.com/fr/

5/ Phonopolis (207 rue Bernard Ouest ; quartier Mile-End)

Ouvert en 2007 sur Parc et relocalisé en 2011 sur Bernard Ouest, Phonopolis présente dans un local resserré une excellente sélection avec un focus sur le rock indépendant ou expérimental, mais aussi de bonnes sections jazz ou world. Le catalogue est également réparti entre disques neufs et d’occasion, ces derniers étant de bonne qualité. Petits concerts réguliers et mini-expos en vitrine. Une adresse pointue et fiable.

https://online.phonopolis.ca/

6/ Atom Heart (364 Sherbrooke E ; quartier Mont-Royal / Village)

Placé sous influence floydienne, Atom Heart a ouvert en 1999 au croisement des rues Sherbrooke et Saint-Denis. Le magasin propose une sélection de très bonne qualité principalement techno, electronica, ambient, alternative mais aussi rock, folk, avec une belle production sous labels indépendants. Moitié CDs, moitié vinyles. Conseils avisés.

www.atomheart.ca

7/ 180g (6546 Rue Waverly ; quartier Mile-Ex)

Ce petit café-disquaire a ouvert dans un local industriel un peu caché du Mile-Ex il y a deux an et demi. Outre un excellent café, des viennoiseries et des tables pour travailler ou discuter, on y trouvera une bonne sélection de vinyles, principalement neufs, dans les registres hip-hop, électro, soul/funk et rock et jazz. 180g distribue certains labels hip-hop et électro pointus (Mofunk, Stones Throw, Jakarta Records). Une adresse appréciée des DJs, une halte agréable dans le quartier et pour un meilleur choix de disques d’occasion, il suffit de faire 5 minutes de marche pour rejoindre « La Fin du Vinyle ».

8/ L’Oblique (4333 Rue Rivard ; quartier Mont-Royal / parc La Fontaine)

Accueil sympathique dans ce petit magasin tendance canal historique, qui reste dans son jus de juke-box avec vente de vinyles, de CDs et de billets de concerts (dans les salles du Plateau comme la Casa del Populo). Il a été rénové en 2013 pour le rendre plus lumineux mais sans altérer l’ambiance des lieux. L’Oblique organise régulièrement des événements, mettant l’accent sur le rock indépendant et local. Il s’efforce de contenir les prix malgré l’effet de mode vinyle qui pousse les labels à faire monter le cours de la galette noire pressée. Dommage qu’il n’y ait pas de table d’écoute mais le patron est là pour aider.

9/ Sonorama (260 Rue Bernard Ouest ; quartier Mile-End)

Ouvert il y a 7 ans (anciennement sur Saint-Denis sous le nom Primitive), Sonorama propose un large choix de vinyles, principalement d’occasion, avec de bonnes sections soul, jazz, rock, disco, funk ou world. La qualité est parfois inégale donc il faut s’assurer du produit et du prix.

http://www.sonoramadisques.com/