Moi Impat : vivre sereinement son retour en France

Surprise, bonheur, mais aussi déception, désillusion sont des sentiments que connaissent bien celles et ceux que l’on appelle les “impatriés”. Pour son podcast “Moi impat”, Éric Gendry de French Morning a donc tendu son micro à des Français qui racontent comment ils ont vécu leur retour au pays.

Claire Verhille est rentrée en France après avoir passé 5 ans au Brésil. Elle y avait suivi son mari, six mois après la naissance de leur troisième enfant. Mais pas question pour la jeune femme de rester mère au foyer. Employée dans un cabinet d’audit à Paris, elle a continué à exercer cette fonction en tant qu’auditeur financier pendant trois ans sur le sol brésilien, avant d’être engagée au sein d’une entreprise.

(Lire la suite sous l\'encart)

Le retour en France de la famille a été des plus sereins en termes d’organisation. Avec son époux, ils ont réussi par exemple à gérer les inscriptions aux écoles sans accro. Les difficultés avec l’administration française ne lui ont pas paru non plus insurmontables. “Je revenais du Brésil où la lenteur administrative est 1000 fois plus élevée, j’ai donc appris à vivre avec”, philosophe Claire Verhille.

En à peine six mois, la famille s’était donc déjà réadaptée à la France et a déjà envie de repartir. “Le retour avec trois enfants secoue un peu, on va prendre le temps de se poser”, mais l’envie est là, confirme la jeune femme.

Listen to “Episode 39 : Claire Verhille” on Spreaker.

Publicité