10 médicaments français et leurs équivalences au Canada

Si vous avez passé des heures à errer dans les rayons d’une pharmacie à la recherche d’une boîte de Doliprane, cet article est pour vous. Pour nous guider à travers les rayons, nous avons fait appel à Florence Grosfils, pharmacienne à Montréal qui a travaillé plus de 20 ans dans le domaine de la pharmacie d’officine en France. Pour ces dix médicaments français sans ordonnance, voici les correspondances canadiennes préconisées.

Doliprane

Comme le Dafalgan et l’Efferalgan, il a comme principe actif le paracétamol. On le retrouve au Canada sous un autre nom de marque : Tylenol. Il s’agit de la même molécule même si l’appellation est différente. En revanche, seul les boîtes de 500mg existent (oubliez le 1g) et on les retrouve souvent en (très) gros format ! Attention, il faut respecter scrupuleusement la dose journalière indiquée car les surdosages entraînent des insuffisances hépatiques en quelques jours.

Spasfon

C’est un anti-spasmodique. On ne trouve pas d’équivalent strict sur le marché canadien. On diminuera la douleur avec du Tylenol. On peut néanmoins trouver du Bentylol (dicyclomine) pour apaiser certaines douleurs de l’intestin. Ce médicament est en vente libre mais “derrière le comptoir”, ce qui signifie que le pharmacien/la pharmacienne devra vous ouvrir un dossier-patient pour vous le servir.

Aspegic

L’acide acétylsalicylique salicylique ou “aspirine” soit l’équivalent de l’aspegic, se retrouve sur les étagères des pharmacies mais sous forme de comprimés à avaler et non de poudre. Côté dosage, deux formats sont disponibles : 325mg ou 500mg, pas de 1000mg.

Nurofen

Comme l’Advil, dont le DCI est l’ibuprofène (ou ibuprofen), il se retrouve au Canada sous la marque Advil ou Motrim. Il en existe de différentes formes.  Les teneurs de 200mg sont en vente libre, pour les 400mg et 600mg, il faut demander au pharmacien/à la pharmacienne.

Smecta

C’est un pansement digestif minéral utilisé pour les diarrhées. On ne retrouve pas ce genre de médicaments au Canada. On retrouvera quelque chose qui s’en rapproche : le Kaopectate qui est l’équivalent de l’Actapulgite ou le Pepto-Bismol, qui n’a pas d’équivalent en France. Ces médicaments agissent pour soulager les maux d’estomac, diarrhées, nausées, etc. Ils existent en formats liquide, comprimés à croquer ou à avaler.

Imodium

Il se retrouve sans problème en vente libre sous le même nom. C’est un anti-diarrhéique puissant (lopéramide) mais il faut toujours associer un antibiotique intestinal en cas d’infection.

Toplexil

Il s’agit d’un antitussif antihistaminique. On ne trouvera pas du tout l’équivalent ici. Il existe d’autres sirops contre la toux, souvent avec des molécules antitussives et expectorantes dans le même sirop. Pour avoir une action qui se rapproche du Toplexil, il faut opter pour des sirops ou comprimés avec un antihistaminique (chlorpheniramine ou diphenhydramine). Retenez que le sirop contre la toux sèche fréquemment proposé ici est le DM (dextrométorphane). Attention, il est souvent vendu en association avec d’autres médicaments.

Mucomyst

Il n’existe pas ici, mais on peut utiliser des expectorants bronchiques, comme la guaïfenesine ou le sirop Prospan. Le plus important pour ce type de toux : boire beaucoup d’eau !

Humex rhume ou Actifed jour/nuit

C’est un mélange de plusieurs molécules pour soigner le rhume avec un vasoconstricteur et un antihistaminique pour diminuer les sécrétions. Sur le marché canadien, il existe de très nombreuses formules : Tylenol Rhume, Tylenol Grippe, Tylenol Complet, Benylin tout en un, Buckley complet, DayQuil, NyQuil… Optez plutôt pour les formules qui vous éviteront la somnolence diurne ! Tout cela existe aussi en sirops.

Arnica 

Le laboratoire pharmaceutique français Boiron, spécialisé dans les préparations homéopathiques, est bien implanté ici et on retrouve facilement certains produits comme le gel et la crème Arnica. Mais cela risque de vous coûter un bras (sans mauvais jeu de mots)…