Un Lillois derrière le bistrot Licence IV dans le quartier de Griffintown

Jean-François Duriez © Lucas Wils

Qui se cache derrière le bistrot Licence IV où l’Union française organise parfois des soirées parisiennes ? Jean-François Duriez, 45 ans, le gérant français du restaurant qui a ouvert ses portes dans le quartier de Griffintown. Sur place, on y retrouve une ambiance vintage et luxueuse mais aussi Serge Gainsbourg, Brigitte Bardot et Jane Birkin qui habillent les murs et habitent les lieux. L’endroit est déjà culte.

« On a décidé de s’installer dans le quartier car il y avait une carte à jouer avec la communauté française », explique le Lillois d’origine, installé au Québec depuis 20 ans. Son crédo ? « Le souci du détail », lance celui qui s’est formé tout seul dans le Sud de la France à force d’arpenter et de travailler pour des palaces entre Cannes et Monaco. « J’ai vécu et baigné dans le monde du grand luxe », se souvient Jean-François Duriez qui récupère des objets d’époque chez les antiquaires pour décorer son établissement montréalais. Rien n’est laissé au hasard. Si la mention “tenue correcte” exigée n’est inscrite nulle part, on parie que vous aurez quand même envie de vous mettre sur votre 31 (ou 36 comme on dit ici).

 ©Lucas Wils

Martin Lamotte et Thierry Lhermitte, adeptes du bistrot français

Lustres du 19e siècle, verres et couverts typiques du bistrot français, etc : la clientèle tombe facilement sous le charme de l’établissement et des soirées thématiques qui y sont proposées. Au programme et au menu : lundi fondue (dès 17h), mardi huîtres (à 1$) ou encore vendredi jazz (de 19h à 22h). Sur la carte des menus et des vins, on retrouve la tradition française dans son jus : choucroute alsacienne, moules marinières, filet mignon de bœuf, plateaux de charcuterie, entre autres réjouissances. Si vous avez envie de renouer avec les traditions culturelles et culinaires de vos parents ou grands-parents français, vous savez où aller…

Le gérant du restaurant avoue ne pas chômer avec des semaines toujours bien remplies et une clientèle diversifiée venue de Griffintown, Westmount ou du Vieux-Montréal. Et parfois aussi, quelques belles surprises. « L’acteur Martin Lamotte vient régulièrement à Licence IV ! », confie Jean-François Duriez avant d’ajouter que Thierry Lhermitte aussi est déjà venu boire un verre.

Si vous n’avez encore jamais testé le Licence IV, rendez-vous ce 13 décembre pour un apéro à la parisienne en partenariat avec l’Union française. Pour l’occasion, une bouteille de champagne Marc Chauvet sera proposée à 90$ (au lieu de 140$) aux membres de l’Union Française. Cheers !