HelpMee, les bons tuyaux d’un duo franco-québécois

Guillaume Eckerl (à gauche) et Dominic Bouffard (à droite)

Guillaume Eckerl, un Français de 38 ans arrivé au Québec en 2006, n’en est pas à son premier coup d’essai. En 2007, il a fondé ClicSoumission qui permet de recevoir des devis pour des déménagements. Depuis mai 2018, il s’occupe à temps plein de HelpMee. Votre frigo vient de lâcher, vos toilettes débordent, de l’eau coule dans votre salon ? Ne paniquez pas, cliquez.

Trouver un plombier à Montréal en 3 minutes et le voir débarquer chez soi dans les 20 minutes qui suivent : c’est l’expérience promise par HelpMee. “Notre idée c’est de permettre aux gens de trouver rapidement et de manière intuitive, un plombier, un électricien, etc. Tout ce qui est lié aux services d’urgence domestique et aux petits travaux”, explique l’entrepreneur français, associé à son collègue québécois, Dominic Bouffard, ingénieur informatique de formation rencontré via LinkedIn. “On a pensé à une vingtaine d’autres projets ensemble mais ils ne verront jamais le jour !”, lance le serial entrepreneur en riant.

Si les deux acolytes ont déjà pu identifier une cinquantaine de domaines qu’ils pourraient encore couvrir “sans problème”, ils veillent aussi et surtout à ne pas se disperser. “On mise sur la plomberie, l’électricité et la réparation de l’électroménager ! On avance domaine par domaine, ville par ville”, confie Guillaume qui prévoit de cibler bientôt l’Outaouais et les grandes régions de Québec.

Toronto ? “Plus tard car le marché anglophone est très différent”, répond le diplômé en communication et marketing, originaire de Paris, qui avoue que les plombiers et électriciens ont meilleure réputation de ce côté-ci de l’Atlantique. “Ici, ce sont des professions réglementées et les plombiers n’ont pas cette réputation d’arnaqueurs qui leur colle parfois à la peau en France.”

L’idéal pour les nouveaux arrivants et les personnes seules 

Les entrepreneurs inscrits sur HelpMee sont d’ailleurs soigneusement sélectionnés, rien n’est laissé au hasard selon le co-fondateur français, réputation oblige. “On est allés chercher des plombiers qui ont entre deux et quatre ans d’existence légale, on a les moyens de vérifier ça. On sait qu’ils sont en train de se bâtir une clientèle”, explique le spécialiste marketing qui veille au grain et qui mise sur sa communication numérique pour se faire (re)connaître.

Les particuliers (locataires et propriétaires) mais aussi les entreprises constituent la clientèle cible de cette plateforme gratuite qui s’avère très utile pour celles et ceux qui viennent de s’installer sur l’île. “Les nouveaux arrivants et les personnes seules ont réellement besoin de notre service, on s’en rend compte”, lance Guillaume qui ne voit qu’une ombre au tableau.
“Nos plombiers sont tellement bons que les gens gardent leur carte et ne reviennent plus sur notre plateforme ensuite ! On préfère ça plutôt que l’inverse”, raconte le Français en riant.