Le Québec aussi pleure Charles Aznavour

Il voulait chanter jusqu’à ses 100 ans. Ce 1er octobre 2018, c’est à 94 ans que Charles Aznavour s’est éteint dans le sud de la France. La disparition du chanteur français a ému toute la France, mais aussi une bonne partie du Québec.

Dès l’annonce de la nouvelle, les médias québécois et quelques personnalités lui ont rendu hommage.

Le Huffington Post Québec a rappelé qu’avec “le décès de Charles Aznavour, c’est tout un pan de l’histoire musicale du Québec qui vient de disparaître.” Un peu plus loin dans l’article, on apprend qu’en recevant l’insigne d’officier de l’Ordre national du Québec en 2009, il avait dit : «Je suis arrivé ici comme ‘un maudit Français’, mais très très vite, je suis devenu presque un Québécois».

Sur Radio-Canada à “Gravel le matin”, la musicienne Danièle Odèra a confié : « Il était très attaché au Québec. Il avait fait un partenariat artistique avec Pierre Roche. Il a commencé comme ça en 1948, après avoir été repéré par Édith Piaf ». Quant à l’animatrice, Monique Giroux, elle a rappelé la générosité du chanteur français. « Quand il sortait du personnage public, il était extrêmement attentionné, très généreux et très intéressé aux autres. Un homme comme les autres, plein de déférence […], qui s’inquiétait toujours de ses amis du Québec. C’était chez lui. »

Du côté de RCI, le média a également souligné que Charles Aznavour avait obtenu plusieurs distinctions canadiennes. “Il avait été reçu en tant qu’officier de l’Ordre national du Québec en 2009. Cette même année, l’Université de Montréal lui décernait un doctorat honorifique pour son « apport à la culture francophone ».” En 2008, (…) il était reçu à titre honorifique comme membre de l’Ordre du Canada. L’article en a profité pour revenir sur la relation toute particulière qu’Aznavour entretenait avec la Belle Province : « C’est au Québec que je suis devenu un adulte et un chanteur », avait-il dit.

Le Journal de Québec, quant à lui, a dressé la liste des rappeurs (d’Eminem à Oxmo Puccino) que Charles Aznavour a pu inspirer tout au long de sa carrière. «Il a chanté jusqu’au bout», a aussi confié Isabelle Boulay au journal québécois.

Sur Twitter, quelques personnalités lui ont rendu hommage :

Enfin, on ne peut pas finir cette revue de presse sans réécouter le titre “Emmenez-moi”, chanson phare du film C.R.A.Z.Y. réalisé par le Québécois Jean-Marc Vallée. Souvenez-vous :