Jimmy Briand à Montréal : Rémi Garde, l’espoir

Impact de Montréal
Crédit photos : Impact Montréal / EA Guingamp

Nouveau rebondissement dans l’histoire du transfert de Jimmy Briand à l’Impact de Montréal. Alors que l’on pensait les négociations définitivement closes, l’entraîneur Rémi Garde a laissé entendre ce mardi 31 juillet 2018 qu’il y a “plus que de l’espoir” que les discussions reprennent entre le club et le joueur français.

“Sur le dossier de Jimmy, c’est contrariant pour moi l’issue de ce dossier. C’est comme ça. On ne peut pas changer les choses. Il y a plus que de l’espoir. J’ai fait ce que je pouvais, je fais ce que je peux, toujours. Je n’abandonne pas”, a déclaré en conférence de presse celui qui était son ancien coach à l’Olympique Lyonnais entre 2011 et 2014.

Le technicien rhodanien espère quoi qu’il arrive avoir un renfort supplémentaire dans son équipe alors que le mercato se termine le 8 août pour la MLS. De son côté, celui qui est désormais l’ancien capitaine de Guingamp assure “avoir le soutien du coach” et a dit sa déception de voir son transfert bloqué.

“J’ai pris un coup derrière la casquette car je me projetais à Montréal, une ville francophone et c’était très important pour nous et les enfants”, a-t-il déclaré dans les colonnes du journal L’Équipe. Pour rappel, l’attaquant avait demandé qu’un logement et une voiture soient mis à sa disposition et que le club prenne en charge les frais de scolarité de ses deux enfants. Des demandes refusées par Joey Saputo, le président de l’Impact.

Reste à voir si les déclarations de Rémi Garde permettront de faire en sorte que la venue du joueur natif de Vitry-sur-Seine se fasse. “Les propos de Garde ont fait leur chemin… Surtout, ses efforts pour recoller les morceaux semblent porter fruit. […] Si la porte était fermée ce matin, elle est maintenant entrouverte. C’est loin d’être fait, mais il y a espoir”, a indiqué pour sa part le journaliste sportif Vincent Destouches, sur TVA Sports.

Quelle que soit l’issue de ce feuilleton, Jimmy Briand ne pourra pas retourner jouer en Ligue 1 et devra trouver un club ailleurs que dans l’élite française. “Que Montréal et Jimmy ne s’entendent pas, ça les concerne, pas nous. On lui souhaite le meilleur avec un nouveau club, mais il y a un certain nombre d’engagements à tenir et, notamment, appelons un chat un chat, celui de ne pas évoluer en L1”, a déclaré Bertrand Desplat, le président de l’EAG, à L’Équipe.