Adaptation québécoise de “Dix pour cent” : Dominique Besnehard est “ravi”

© Delphine Ghosarossian

Dominique Besnehard, co-auteur et producteur de la série à succès “Dix pour cent” (intitulée “Appelez mon agent” ici), était de passage au Québec à l’occasion du Festival du film de l’Outaouais. On en a profité pour discuter avec lui de la future adaptation québécoise de sa série bientôt diffusée sur TVA.

“Je suis ravi que “Dix pour cent” soit adaptée au Québec, évidemment !”, a lancé le producteur français, pressé de nous rappeler que la saison 3 de la version française est toujours en tournage. “On est en plein dedans jusqu’au 26 avril. Il y a Isabelle Huppert, Monica Bellucci, Jean Dujardin et Béatrice Dalle, entre autres. C’est du lourd !”, a confié l’influent sexagénaire du cinéma français.

Du lourd, c’est aussi ce que promet l’adaptation québécoise de la série originale française. “C’est grâce à mon grand ami, Richard Lalonde tout ça ! Il était fou de la saison 1, je lui avais même envoyé le scénario avant la sortie du tout premier épisode, à l’époque où “Dix pour cent” s’appelait encore “10, avenue George V” (NDLR : en référence à l’adresse de l’agence parisienne Artmedia)”, raconte Dominique Besnehard.

Richard Lalonde, pour celles et ceux qui ne le connaissent pas encore, est le fondateur de l’entreprise de production Forum Films qui va co-produire avec ALSO et en collaboration avec Québecor Contenu, la version québécoise de “Dix pour cent”.

“L’adaptation est fidèle à la version originale même si c’est très québécois, c’est certain. L’avantage c’est qu’au Québec comme en France, les agences d’artistes sont assez familiales. À la différence de certaines grosses agences américaines, par exemple”, a indiqué le producteur.

Selon les dires du couple Sophie Lorain–Alexis Durand-Brault (co-producteurs de l’adaptation québécoise), il a néanmoins fallu faire “un grand travail d’adaptation puisque le star-système français est complètement différent du nôtre”, comme le rapporte Le Journal de Montréal.

À quoi doit-on s’attendre concrètement ? À 24 épisodes d’une heure (contre six épisodes d’une heure pour la version française). Côté acteurs et actrices, Dominique Besnehard croit savoir que Denise Filiatrault devrait figurer au casting. Idem pour Sophie Lorain.

L’écriture de la version québécoise a été confiée à Catherine Léger qui fera dérouler l’intrigue dans une agence artistique montréalaise. “À l’instar de la série française, les téléspectateurs québécois verront des artistes interpréter leur propre rôle dans diverses situations fictives”, peut-on lire sur CTVM.info.

Quant au choix de la chaîne TVA pour diffuser l’adaptation québécoise de sa série, Dominique Besnehard se souvient de “discussions compliquées avec France Télévisions”. “Finalement, il y a eu un rendez-vous fructueux à Paris entre les principaux concernés et tout est rentré dans l’ordre. Ce sera donc sur TVA d’ici peu”, a simplement expliqué l’ami des stars, avant de nous apprendre qu’il venait aussi de co-produire un film avec Michel Feller : “Pauvre Georges !”. L’histoire est inspirée d’un roman de Paula Fox, Poor George. 

“C’est un film réalisé par Claire Devers dans lequel on retrouvera notamment l’actrice Monia Chokri. C’est une histoire un peu cynique où il est question d’une rencontre entre un prof de français qui vit au Québec et un petit loubard qui essaie de l’escroquer…”, raconte Dominique Besnehard.

À voir bientôt sur grand écran…