Combien devrez-vous payer le ou la baby-sitter de votre enfant ?

Photo Shutterstock

Si vous avez de jeunes enfants, sans doute êtes-vous confrontés au problème de la garde ponctuelle ? Un rendez-vous professionnel, une soirée entre adultes… Comment trouver la personne de confiance qui s’occupera de vos progénitures adorées durant votre absence ? Et à quel tarif la rétribuer ? Voici quelques conseils.

Ado ou éducatrice expérimentée ?

Au Québec, de nombreuses familles n’hésitent pas à confier leurs enfants à des adolescents. Sachez qu’ils peuvent suivre le cours Gardiens avertis, une session de huit heures dispensée par la Croix-Rouge et accessible dès l’âge de 11 ans et jusqu’à 15 ans. Ils seront mis en situation : comment nourrir et habiller les enfants et les bébés, jouer avec eux et changer une couche ? Comment être responsable et faire preuve de leadership ? Ils y apprennent aussi des activités pour amuser les petits, de même que des notions sur les soins de base, de sécurité et les premiers soins.

Autre possibilité : se référer à une personne formée. C’est certain : elle disposera de l’expérience et des réflexes professionnels pour garder un enfant ! Certaines sont partantes pour arrondir leurs fins de mois.

Comment choisir ?

Pour trouver la bonne personne, on vous recommande avant-tout le bouche-à-oreille, paroles de Québécois. Vous connaissez l’amie d’une amie qui confie ses enfants à “une super baby-sitter” ? Votre voisin à une grande fille qui aimerait justement se faire un peu d’argent de poche ? N’hésitez pas à lui demander son contact. “C’est comme ça que j’ai trouvé la perle rare, confie Stéphanie, maman de deux jeunes filles (6 et 3 ans). C’est ma voisine qui m’a mise en relation avec Roxane et je suis enchantée. Elle s’occupe de mes filles lorsque j’ai une soirée, elle mange avec et les couche, et mes enfants adorent lorqu’elles savent que Roxane vient s’occuper d’elles.”

Vous ne connaissez personne ? Facebook peut-être votre ami. Il existe de nombreux groupes dédiés au baby-sitting et au gardiennage d’enfants, généralement organisés par quartier. Vous pouvez tenter aussi votre chance en postant un mot sur le groupe sitters gardiennes Montréal, même en dernière minute.

Naître et Grandir, un incontournable titre québécois pour tous les nouveaux parents, recommande plusieurs conseils avant la première garde : “vous pouvez demander à la rencontrer avant le premier gardiennage et lui poser quelques questions : quelle est son expérience avec des enfants, ce qu’elle aime dans le gardiennage, si elle a suivi le cours de gardiens avertis et si elle peut vous fournir des références de parents dont elle a déjà gardé les enfants.”

Si vous préférez vous adresser à une professionnelle, tournez-vous vers certains groupes Facebook, ou des sociétés qui mettent en relation les familles et les gardiennes, tel SOS garde qui fait du lien entre les familles et les éducatrices.

Combien ça coûte ?

On vous prévient : on ne vous donnera pas le chiffre magique ! Mais sachez qu’il résulte d’un savant dosage dont vous seul.e.s avez la réponse. Selon le très sérieux site québécois Protégez-vous, “aucune loi ne fixe de rémunération minimale pour les gardiens occasionnels. La Loi sur les normes du travail ne s’applique pas aux personnes qui prennent soin d’un enfant de temps en temps, au domicile de celui-ci.”

À vous donc d’évaluer le tarif, en fonction de certains critères : l’âge et les besoins des enfants (couches, biberons, handicap), le nombre d’enfants à garder, la période de la journée (matinée, après-midi ou soirée), la régularité des gardes, la relation que vous souhaitez nouer avec cette personne, l’expérience du/de la babby sitter. Selon nos observations, les tarifs sont très variables, mais la plupart se situent dans une fourchette comprise entre 8 et 14 $ de l’heure. À partir de 16 ans, comme le conseille Protégez-vous, vous pouvez  appliquer le salaire horaire minimum pour établir vos tarifs. Actuellement, 10,05$ de l’heure pour les professions payées au pourboire (comme les bars et la restauration). C’est ce qu’un adolescent travaillant dans un restaurant percevrait. Pour aller un peu plus loin, nous avons interrogé notre entourage franco-québécois : les réponses (11 personnes interrogées) varient de 6 à 16 $ /heure (oui oui !) mais les plus fréquentes se situent entre 10 et 12 $. Certains rémunère 6$/h pour de l’accompagnement aux leçons. Dans tous les cas, à 5$/heure, vous serez considéré comme un radin !

Il faut aussi savoir faire preuve de flexibilité. Sébastien explique avoir eu recours, pour un événement particulier, “à un sorte de forfait. La baby sitter venait pour garder plusieurs enfants au cours d’une journée de fête et je lui ai proposé 100 $, en accord avec elle. Il y avait près de dix enfants.”

Si vous passez par une agence, vous n’aurez pas vraiment votre mot à dire sur les tarifs. Sachez néanmoins que vous pourrez le déduire de vos impôts. Si vous faites appel à une gardienne professionnelle mais sans intermédiaire, vous devrez établir avec elle le tarif. En général aux alentours de 16-18$/heure, également déductibles des impôts.

Dernier conseil : de préférence, pensez à payer votre gardien.ne en argent comptant au moment où il repart de votre domicile.