L’école de gestion SKEMA lance un laboratoire en intelligence augmentée à Montréal

Thierry Warin, directeur du Laboratoire Skema/ Crédit : Manuela Thonnel.

Ce 10 septembre 2019, l’école de gestion internationale SKEMA — fondée en 2009 en France — a annoncé avoir choisi Montréal pour y implanter son nouveau laboratoire en IA, le Laboratoire SKEMA en intelligence augmentée.

“Le laboratoire aura une approche réellement multidisciplinaire et internationale. Il fera le pont entre la science des données, l’intelligence artificielle et les transformations mondiales, qu’elles soient technologiques ou géographiques”, précise le communiqué envoyé pour l’occasion. “Au vu des évolutions technologiques que nous vivons, SKEMA a entrepris un virage stratégique en science des données et IA pour mieux répondre aux besoins de développement des entreprises et former ses étudiants à de nouvelles compétences et métiers.”

SKEMA a donc signé des ententes de partenariat avec trois acteurs montréalais de l’IA : l’Institut de Valorisation des données (IVADO), l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’intelligence artificielle et du numérique, et Bleu Blanc Tech pour aider les entreprises montréalaises à accéder à des personnes qualifiées, notamment dans le cadre de stages.

Montréal, avec l’écosystème en intelligence artificielle qu’on lui connait, s’est imposée comme une évidence pour implanter le laboratoire de recherche de l’école de gestion. “En étant présent à Montréal, SKEMA affirme son positionnement sur l’économie de la connaissance pour devenir l’un des tout premiers laboratoires mondiaux à créer et appliquer les méthodes et outils d’IA au bénéfice des entreprises et des étudiants partout dans le monde”, a déclaré Alice Guilhon, directrice générale de l’École.

Une plateforme innovante

Le laboratoire, centre de recherche et de développement, s’appuiera sur la plateforme Studio SKEMA Quantum mobilisant un budget initial de près de 5 millions de dollars. “Il s’agit d’un réseau en ligne liant les étudiants, les professeurs, les chercheurs, etc, afin qu’ils puissent s’enrichir de leurs connaissances et se soutenir lors de leur apprentissage”, explique Thierry Warin, professeur titulaire de HEC Montréal depuis 2013 et maintenant directeur du Laboratoire SKEMA.

En travaillant avec la plateforme, le laboratoire aura pour mission de “recoder” l’ADN de l’école internationale et sera le moteur de la transformation numérique des enseignements. Les connaissances développées seront exportées dans l’ensemble des 7 campus gérés par la SKEMA dans le monde, de la Chine à au Brésil en passant par l’Afrique du Sud.

Concrètement ? “Ce sera un laboratoire unique sur plusieurs niveaux : sa nature internationale dès sa création, ses méthodes de pointes entre la science des données et l’intelligence artificielle, et ses champs d’études qui incluent notamment la finance, les affaires internationales, ou encore la stratégie d’entreprise. Avec ce laboratoire de recherche mondial en intelligence augmentée, nous nous donnons une longueur d’avance sur ce qui vient après la recherche fondamentale en intelligence artificielle”, affirme Thierry Warin. À suivre.