Pourquoi les codes postaux canadiens sont-ils si compliqués ?

crédit: Christina Saull

En savoir plus

Le saviez-vous ? Même le Père Noël a son propre code postal : HOH OHO (comme son rire "Ho, ho ho!"). Le célèbre barbu — qui reçoit plus d'un million de courriers chaque année — met un point d'honneur à répondre à tout le monde. N'hésitez pas à lui écrire :
Père Noël
Pôle Nord, Canada
HOH OHO

H2J 2L1, H2T 1P2, H2T 1R8… Les codes postaux au Canada n’ont rien à voir avec ceux qu’on connaît en France. C’est un véritable casse-tête pour celui qui ose se pencher sur la question. Que représentent tous ces nombres et lettres ? Que signifient les différentes parties de ce code postal si compliqué au premier coup d’oeil ? C’est notre “question bête” de la semaine.

Un peu d’histoire…

Le service postal au Canada ne date pas d’hier. C’est Benjamin Franklin qui a mis sur pied le premier service postal régulier des colonies britanniques en 1755, reliant mensuellement Falmouth, en Angleterre, et New York. Il a ensuite décidé de créer un premier bureau de poste officiel au Canada à Halifax (Nouvelle Ecosse) pour le courrier local et extérieur.

Le code postal tel que nous le connaissons aujourd’hui a été mis en place afin d’améliorer la qualité du service postal au Canada. Selon l’organisation, « Postes Canada livre du courrier à plus de 16,2 millions d’adresses et ce nombre augmente d’environ 180 000 par an ». En moyenne, 20 ménages sont desservis par un même code postal, même si ce chiffre peu varier considérablement selon les endroits.

À quoi correspond le code postal ?

Le code postal est composé de deux parties distinctes, permettant de savoir où le courrier doit être livré. La première partie du code postal correspond à la « région de tri d’acheminement » (RTA). La première lettre désigne une province ou un district important. L’Ontario et le Québec, qui sont les deux plus grandes provinces du Canada (à retenir pour votre test de citoyenneté), sont les seules à compter plusieurs districts. Le premier chiffre correspond à une « collectivité » : si le chiffre est 0, c’est un code postal rural. Pour tous les autres chiffres, Postes Canada desservira une aire urbaine. La deuxième lettre correspond au nom d’un quartier de la ville ou du village.

« L’unité de distribution locale » forme la deuxième partie du code postal canadien. Cet ensemble de trois chiffres et lettres indique le point de remise d’un RTA dans lequel le courrier va être acheminé. « L’UDL sert au tri final », indique Postes Canada. Il désigne un ensemble de maisons ou d’entreprises qui dépendent du même point de remise.

Ainsi, ce code compliqué permet de livrer le plus efficacement possible des millions de lettres et colis chaque jour. Pensez-y la prochaine fois que vous voudrez épater vos amis français avec votre connaissance du pays !

En bonus, voici une petite vidéo qui vous aidera à y voir plus clair :

En savoir plus

Le saviez-vous ? Même le Père Noël a son propre code postal : HOH OHO (comme son rire "Ho, ho ho!"). Le célèbre barbu — qui reçoit plus d'un million de courriers chaque année — met un point d'honneur à répondre à tout le monde. N'hésitez pas à lui écrire :
Père Noël
Pôle Nord, Canada
HOH OHO