24 choses qui énervent les Français au Québec

Crédit : Bénédicte Millaud

Le Québec est notre Province d’adoption, certes. Mais cela ne nous empêche pas de rester français… 

1- Ceux qui te disent qu’ils vont t’inviter à dîner/souper ou à passer une fin de semaine dans leur chalet et qui ne le font jamais

2- Les automobilistes qui conduisent n’importe comment et qui grillent régulièrement les feux rouges

3- L’attente interminable aux urgences à l’hôpital ou chez le médecin

4- Les serveurs qui remplissent tellement les verres de vin que la première bouteille est déjà finie alors qu’on termine à peine l’entrée
drinking animated GIF
5- Certaines grosses fautes de français (“les chevals”)
stupid animated GIF
6- Les autres Français qui se plaignent du Québec
7- Ne pas pouvoir aller boire des verres en début de soirée avec les enfants en terrasses l’été
8- Garer sa voiture : été comme hiver, avec ou sans vignette, c’est galère de déchiffrer les panneaux
9- Quand ils mettent tes oeufs (bio) ou ta viande dans des sacs plastiques au supermarché
fail animated GIF

10- Le serveur qui vient te demander toutes les deux minutes si “tout va bien”

11- Quand tu dois payer une amende parce que tu as traversé quand “le petit bonhomme” n’était pas blanc/vert
12- La salade dite “César”… sans poulet

13- Ceux qui te rappellent régulièrement que tu as un accent très français

14- L’hiver… qui dure

15- Payer 10 dollars pour du gruyère (ou des biscuits Leader Price)

wwe animated GIF

16- Quand on te demande ta pièce d’identité alors que tu viens de fêter ton 30e anniversaire

anchorman animated GIF

17- La lenteur de certains piétons (qu’on n’ose pas dépasser de peur de glisser sur le trottoir glacé)

18- Quand tu es en “date” et que le serveur te demande si la facture est payée “ensemble” ou “séparément” (malaise)

19- Que tout se finisse (ou commence) relativement tôt, notamment certains cours de sport
 
20- Que l’élève ou l’étudiant soit parfois perçu comme un “client”
21- L’incitation au crédit et à la surconsommation en permanence
22- Le fameux “consensus mou” pour éviter toute confrontation
23- Le côté procédurier et la tendance à s’en référer aux règlements (en douce) au lieu de dialoguer
24 – Le côté parfois rigide et administratif (surtout quand on a connu les heures sup’) : “L’heure, c’est l’heure. Après l’heure, c’est plus l’heure”