Où se faire dépister gratuitement (ou pour pas cher) à Montréal ?

On en parlait déjà ici, le système de santé, public, est parfois très critiqué par les Canadiens mais aussi par certains expatriés. Pour ce qui est du dépistage, en revanche, bonne nouvelle : il existe des endroits où l’on peut se faire dépister gratuitement (ou presque) et rapidement. Suivez-nous.

L’établissement offre désormais des cliniques d’urgences sans rendez-vous, entre 8h et 12h les samedis, dimanches et jours fériés. Malgré les heures d’ouverture du sans rendez-vous, le principe du premier arrivé, premier servi est appliqué. Il est donc préférable de se présenter tôt. Des rendez-vous d’urgence (c’est-à-dire si vous éprouvez des symptômes anormaux) sont également offerts aux personnes qui nécessitent une consultation rapide (comptez entre 24h et 48h pour avoir un rendez-vous). Sur place, l’utilisation du test de détection rapide du VIH offre la possibilité d’obtenir le résultat en… 60 secondes. Pour prendre un rendez-vous ou pour une urgence, téléphonez au : 514 524-1001, poste 1, option 4. Le rendez-vous avec le médecin est couvert par l’assurance maladie, les prélèvements sont aux frais du patient.

Au Centre de santé et de consultation psychologique (CSCP) de l’UdeM, toute personne active sexuellement peut bénéficier d’un dépistage confidentiel gratuit. Sous quelles conditions ? Ne pas avoir de symptômes (sinon vous devez rencontrer un médecin), avoir une carte d’assurance valide, ne pas avoir uriné idéalement dans l’heure avant le rendez-vous, si vous êtes une personne de sexe masculin. Concrètement, le test de dépistage se fait à l’aide d’une prise de sang, de prélèvements oraux, anaux ou de sécrétions génitales ou d’échantillons d’urine, en fonction des besoins. Les tests de dépistage sont réalisés par l’infirmière du CSCP, du mardi au jeudi, de 9 h à 17 h. Pour prendre rendez-vous, appelez au 514 343-6452.

La clinique offre des services spécialisés dans le dépistage et le traitement du VIH, de tout autres infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS). Les rendez-vous de “consultation rapide” dépendent de la disponibilité des médecins et des infirmières de l’établissement. Cette clinique dispose aussi d’un service de dépistage adapté pour “les hommes gais, bisexuels, trans, ou les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes”. Là-bas, il est également possible de passer un test rapide pour le dépistage du VIH et d’avoir le résultat pendant la même visite. Pour prendre rendez-vous, appelez au 514-285-5500. Vous pouvez également prendre rendez-vous en ligne.

Dans n’importe quelle clinique sans rendez-vous

Sur place, les médecins sont habilités à faire des prescriptions d’analyses qui peuvent être réalisées dans certains CLSC gratuitement (même si on n’y est pas inscrit). “Il est aussi possible de passer par les laboratoires CDL privés, donc payants, mais remboursables par les assurances privées”, nous a expliqué Florence Grosfils, pharmacienne française à Montréal.

Enfin, concernant les frais médicaux, tout est “gratuit” au Québec du moment que l’on possède la carte d’assurance maladie. “On ne paie jamais pour se faire soigner si l’on choisit un médecin conventionné par la RAMQ. Celles et ceux qui n’ont pas de médecin de famille peuvent quand même aller dans une clinique médicale qui offre des plages de sans rendez-vous”, conseille la pharmacienne française qui préconise aussi d’utiliser le site Bonjour-santé pour trouver des cliniques adaptées. “En dernier recours, il ne faut pas non plus hésiter à aller aux urgences des hôpitaux en fonction de la gravité des cas.”
Enfin, si vous préférez vous tourner vers le secteur privé, il est certain qu’il sera plus rapide d’obtenir des rendez-vous avec des spécialistes mais préparez-vous à sortir votre carte de crédit.