À Montréal, le Château de Versailles n’est pas celui que vous croyez (le Champ-de-Mars non plus)

Crédit : Château de Versailles à Montréal

Avouez-le : la première fois que vous êtes descendu à la station Champ-de-Mars à Montréal, vous vous attendiez à voir une réplique (même miniature) de la Tour Eiffel, au milieu d’un immense espace vert. Idem pour le Château de Versailles sur Sherbrooke, vous cherchiez le grand luxe. Dommage.

Champ-de-Mars VS Champ-de-Mars

Crédit : Wikimédia

Quand on vient d’arriver à Montréal et qu’on s’y promène pour la première fois, il y a des endroits qui, par leur dénomination, nous interpellent plus que d’autres. C’est le cas du fameux Champs-de-Mars (sur la ligne orange du métro) : on s’attend à une réplique du jardin public de Paris. Que nenni ! La version montréalaise correspond, en réalité, aux vestiges des dernières traces de fortifications de Montréal (on en trouve également au musée de Pointe à Callière), comme expliqué ici. Maintenant vous saurez. Il n’empêche que l’endroit reste l’une des plus belles places de la ville pour prendre des photos de la skyline…

Cora VS Cora

À Montréal, ne confondez pas la chaîne de restaurants Cora (lancée en 1987 par une certaine Cora Mussely Tsouflidou) spécialisés en “gastronomie matinale”, avec l’enseigne d’hypermarchés belges Cora qu’on retrouve en France à travers 60 magasins répartis sur le territoire (surtout dans le Nord). À Montréal, si vous cherchez une chaîne d’hypermarchés aussi “bon marché”, on vous conseille d’aller voir du côté de Maxi ou de PA, entre autres. Rien ne vous empêche non plus d’aller bruncher chez Cora avant ou après vos courses…

Metro VS Metro

Crédit : Flickr

Là encore, une mise au point s’impose. Au Québec, il s’agit d’une marque d’épiceries — pas la moins chère — mais c’est aussi le nom d’un quotidien distribué gratuitement, dans le métro notamment. Alors qu’en France, la marque Metro correspond ni plus ni moins à un grossiste pour professionnels qui s’apparente un peu à Costco (encore peu répandu en France mais dont les premiers résultats sont très positifs). Bref, un métro peut en cacher un autre.

Poppers VS Poppers

À Montréal, la première fois qu’on aperçoit une publicité pour la marque de sodas alcoolisés “Poppers”, notre esprit (mal placé) français nous invite à esquisser un petit sourire en coin. Rapidement, on se met à douter : “est-ce qu’il s’agit vraiment de sodas ? Sont-ils seulement alcoolisés ou plus, si affinités ?”. Idem pour les “Jalapenos Poppers”. On se plaît à penser qu’on fait, peut-être, encore face à la légendaire “ouverture d’esprit” canadienne, tout comme lorsqu’on ignorait la définition du [email protected] québécois. Et puis, on finit par réaliser qu’on a l’esprit (plus) mal placé (que prévu) et que le poppers, celui qui dilaterait l’anus plus vite que la lumière, est interdit au Canada depuis 2014 alors qu’il est légal depuis 2017 en France. Autres territoires, autres moeurs.

Château de Versailles VS Château de Versailles

Si vous comptiez passer votre lune de miel dans une réplique grandeur nature du Château de Versailles à Montréal : vous n’y êtes pas. Sur place, aucune trace de classicisme ni même de Louis XVI ou des Trianons. En revanche, vous aurez droit aux commodités d’un hôtel historique de Montréal de quatre étages, sans ascenseur. Vous y découvrirez aussi treize foyers d’époque avec moulures d’origine, des hauts plafonds ornés de magnifiques frises, un lustre art déco original, des photos des anciens résidants, une machine à coudre antique, entre autres souvenirs d’époque. On raconte même que, “sans doute nostalgique du Château de Versailles et de la cour de Louis XIV, l’Abbé de Belmont avait fait construire un miroir d’eau et un jardin classique en 1694” non loin de l’hôtel actuel. Pour en savoir plus et/ou réservez une chambre, cliquez ici