Internationaux Patinage Canada : les patineurs français ont brillé à Laval

Morgan Ciprès et Vanessa James ont remporté l'or

Une médaille d’or, une ovation, une quatrième place et une septième place : les patineurs français ont terminé en beauté les Internationaux Patinage Canada. Après avoir suivi la compétition de près, on a pris le temps de revenir avec eux sur leurs performances.

Le triomphe de Morgan Ciprès et Vanessa James

Morgan Ciprès et Vanessa James repartent avec une médaille d’or, couronnant un week-end où le duo a démontré toute l’étendue de son talent. “On est vraiment heureux de cette médaille d’or, c’était l’une de nos meilleures performances”, nous a confié Morgan Ciprès. Premiers à l’issue du programme court, ils ont maîtrisé leur programme long. “On était un peu hésitants à la sortie du programme court, donc on a vraiment essayé de patiner le programme long comme on le fait normalement à l’entraînement,” explique Vanessa James. Résultats des courses : la performance a été saluée par le public d’une longue “standing ovation”, un beau cadeau pour le duo français.

Pour autant, ils n’ont pas l’intention de se reposer sur leurs lauriers. “Nous voulons garder le même programme mais en améliorer tous ses aspects”, a expliqué Vanessa James. Son partenaire de glace abonde dans son sens : “Il faut qu’on travaille notre unisson, et qu’on soit plus confiants sur notre programme court.” Leurs objectifs de la saison ? Devenir champions européens et du monde. Au regard de leur prestation à Laval, cela paraît réaliste.

Magnifique performance de Romain le Gac et Marie-Jade Lauriault

Quant à Romain le Gac et Marie-Jade Lauriault, arrivés 4e à l’issue de la compétition de danse sur glace, ils ont livré une très belle performance. “Nous sommes très contents. On a vraiment profité des deux programmes”, a confié le duo. “On a pris beaucoup de plaisir ! Les juges et le public ont apprécié.” 

Le duo qui visait le “Top 5” a rempli ses objectifs du week-end. Même s’ils reconnaissent qu’ils ont encore du pain sur la planche pour parvenir à leurs fins. “On va consolider notre technique, surtout pour le programme court,” explique Marie-Jade Lauriault. Pour le reste de la saison, les objectifs sont ambitieux mais atteignables. “On veut être dans le top 8 aux championnats européens, dans le top 10 mondial, et augmenter notre note technique pour le programme court.”

La prouesse de Kevyn Aymoz

Quant à Kevyn Aymoz, le plus jeune de la bande, il se place en 7e position à l’issue du week-end. Une belle performance pour celui qui a entamé sa carrière sur le circuit senior en 2017. “J’ai travaillé fort avec mes coachs, John et Sylvia, pour avoir un patinage à niveau,” explique le benjamin.

S’il nous a avoué que l’apprentissage avait été “rude”, il a quand même réussi à s’amuser sur la piste. Finir 7e au classement général à l’issue de la compétition ? “Cela m’a fait vraiment plaisir, parce que je ne m’y attendais pas, le niveau était élevé”, reconnaît Kevin Aymoz. Pour la suite, ses objectifs sont clairs : “Top 5 en grand prix, top 10 aux championnats européens”. On y croit.