Fanny Henry, nouvelle présidente de l’Union française de Montréal

Crédit : Ville de Montréal

L’Union française de Montréal a annoncé la nomination de sa nouvelle présidente: Fanny Henry. À la tête d’un conseil d’administration de huit membres qui l’ont élue à l’unanimité, elle promet d’incarner un nouveau souffle pour l’organisme et succède ainsi à Jean Isseri.

“L’Union française s’est maintenue contre vents et marées depuis plusieurs années. Il faut maintenant passer à une vitesse supérieure afin que les services et activités de l’UF rejoignent le plus grand nombre, dans la communauté francophone”, a déclaré la présidente par voie de communiqué.

Elle a également ajouté que le nombre de Français qui s’installent à Montréal ne cesse d’augmenter et leurs besoins aussi. “Nous sommes là! Ainsi que les nombreux partenaires que l’UF a toujours su conserver”, a-t-elle souligné tout en remerciant les nombreux bénévoles qui permettent la diffusion et la réussite des activités.

Fanny Henry en bref
Élue à l’assemblée générale de juin 2017, Fanny Henry était déjà fortement impliquée comme bénévole ainsi qu’aux réunions du conseil d’administration et ce, depuis l’année précédente. Arrivée au Québec il y a 5 ans, elle a évolué dans le milieu des technologies de l’information dans le secteur de la publicité numérique et en tant que consultante pour CGI.

L’Union Française, un pôle depuis 130 ans
On en parlait déjà ici, l’Union Française de Montréal est officiellement née en 1886 de la fusion de plusieurs associations de bienfaisance. “Sa mission était claire dès le début: apporter une aide aux immigrants français qui arrivaient au Québec pour s’installer,” nous expliquait Jean Isseri, ex président de l’Union Française. Rapidement, l’Union Française est devenue un pôle pour les gens d’affaire (la Chambre de Commerce Française de Montréal s’y était même installée) et puis un aimant culturel qui a accueilli des artistes, des troupes de théâtre, etc. Les missions de l’Union n’ont pas beaucoup changé depuis son lancement: être un pôle culturel et un pôle d’entraide pour les Français qui sont au Québec et ceux qui souhaitent s’y installer.