Navette Ski Montréal: deux Français rendent le ski plus accessible

Amandine Dalleau et Kevin Crozet ont lancé leur entreprise Navette Ski Montréal en septembre 2015

Originaires de La Réunion, Amandine Dalleau, 29 ans et Kevin Crozet, 28 ans, ont lancé leur entreprise Navette Ski Montréal en septembre 2015. Le concept ? Un aller-retour dans la journée vers les stations de ski à une heure et demi maximum de Montréal. Depuis, leurs navettes font le plein et le bonheur des passionné.es de glisse.

“Quand je vivais en France, il m’arrivait souvent de faire Paris-Grenoble en train. J’arrivais à Grenoble à 9h du matin et un bus m’amenait directement faire du ski. Le soir, j’étais de retour à Paris vers 22h”, confie Kevin qui est parti de sa propre expérience de skieur pour lancer Navette Ski Montréal. “Quand on a lancé notre projet, on a constaté que notre offre, à savoir des petits trajets vers les stations à proximité, n’existait pas ou plus. Il existait seulement des trajets vers des stations plus éloignées pour les fins de semaines complètes avec des forfaits hébergements, etc”, raconte le couple qui a eu l’impression de pouvoir répondre à un réel besoin.

D’abord destiné aux Montréalais sans voiture, comme les étudiants ou ceux qui n’étaient que de passage à Montréal, leur concept a rapidement pris de l’ampleur. “On s’est rendus compte qu’il y avait aussi des familles qui trouvaient cela bien pratique d’aller passer une journée au ski sans avoir à se préoccuper du trajet ni de la voiture”, rapporte Amandine, ravie de rendre service à une plus large clientèle que prévu.

“Pour Navette Ski, on est saisonniers ! On travaille chaque fin de semaine, de janvier à fin mars ou début avril, en fonction du climat”, confient Amandine, aussi employée chez Bell Media à temps plein et Kevin, directeur commercial qui, cette année, commenceront à desservir les stations Orford et Bromont dès le 6 janvier.

“On a un partenaire qui nous fournit les bus : Chartrand, une compagnie familiale basée à Laval. Ils sont formidables ! On peut affréter un, deux ou trois bus par jour en fonction de l’achalandage”, raconte les deux Français qui font parfois appel à des bénévoles (auxquels ils offrent le forfait ski) pour gérer l’accompagnement à bord des bus qui comptent 50 places chacun.

navetteski

Autour de Montréal, on compte essentiellement des stations à basse altitude dont les dénivelés sont généralement compris entre 900 et 1100 mètres. “Ces types de stations ont beaucoup plus de frais et de charges notamment à cause des remontées mécaniques qu’il faut lubrifier régulièrement par froid extrême, comme en ce moment. Mais les stations travaillent très fort pour offrir des conditions de ski optimales et forcément ça a un coût”, explique Kevin, conscient qu’une passe de ski à 70$ voire 90$ représente tout de même un certain budget.

“Là où il faut sauver de l’argent, c’est dans le transport et c’est justement le but qu’on s’était fixé en lançant Navette Ski Montréal”, confient les entrepreneurs dont les tarifs sont disponibles ici. “Notre idée c’était de ne pas dépasser un coût de 27$ pour le transport en prenant une combinaison et un forfait. En prenant juste le bus, ça peut monter à 36$.”

L’autre moyen de faire des économies ? Aller skier le soir après le travail. “Il existe du ski de soirée de 17h à 22h ! C’est moins cher même si les températures sont plus froides….”.

Les Français plus friands de ski alpin que les Québécois

S’ils avouent qu’une bonne partie de leur clientèle se compose de Français de Montréal, ils constatent aussi régulièrement des différences de pratiques entre les amateurs. “Les Français font plus de ski alpin que les Québécois qui, eux, optent plutôt pour la randonnée, les raquettes, le ski de fond ou le patin”, confie le couple.

Et s’ils ne vivent pas encore de leur petite entreprise, cela ne les dérange pas beaucoup. “En général, le but d’une entreprise c’est de faire de l’argent. Nous, ce qu’on souhaite d’abord, c’est faire évoluer les mentalités et rendre service aux gens”, raconte le couple qui a déjà diversifié son offre en créant un partenariat avec l’Amerispa Château Bromont. “Nos utilisateurs peuvent ainsi bénéficier de réductions sur les entrées et les massages, par exemple !”. En voilà une autre bonne raison d’opter pour Navette Ski Montréal…