Alex Fredo, le frenchie derrière le “Drôle Apéro” de l’Union française

Alex Fredo a débarqué à Montréal à l’âge de 19 ans, d’abord pour changer d’air et ensuite pour y faire ses études. Finalement, il y est resté! Musicien, humoriste et animateur radio à Radio-Canada depuis 2016, le planning de ce trentenaire parisien est bien chargé.

À cela s’ajoute son nouveau “bébé”, un projet lancé en partenariat avec l’Union Française de Montréal intitulé Drôle Apéro, qu’il présente comme un “Comedy Club” qui devrait devenir un rendez-vous mensuel d’ici peu. Le concept? Pendant une heure, il anime la soirée et trois artistes qu’il a choisi d’inviter viennent présenter leurs propres numéros.

D’abord musicien, Alex Fredo a toujours eu envie de devenir humoriste même s’il a mis du temps à se lancer. “Quand je jouais avec mes musiciens, je parlais au public entre les chansons, et mes musiciens, au bout d’un moment, me poussaient à arrêter de parler pour qu’on passe à la prochaine chanson,” se souvient le Français de Montréal.

Pour la petite histoire, c’est à cause ou grâce à Gad Elmaleh que tout a commencé. “J’étais venu à l’Olympia pour une interview et la personne qui devait faire sa première partie a annulé,” explique-t-il. Gad Elmaleh l’a, selon lui, “jeté sur scène” pour qu’il le présente! “J’en ai profité pour faire quelques blagues et c’est parti comme ça…”.

Quant aux humoristes qui l’ont marqué, il évoque Gad Elmaleh évidemment mais aussi André Sauvé, Martin Matte, François Bellefeuille et Louis-José Houde, des humoristes qu’il a découverts en arrivant à Montréal.

Dans la droite lignée de ces influences humoristiques, Alex Fredo se considère comme un humoriste qu’on aurait envie d’inviter à des fêtes de famille, celui qui met à l’aise. “Le mec sympa, quoi!”.