C’est quoi l’histoire du Plateau, le quartier français de Montréal?

Photo utilisée pour la couverture du Dictionnaire historique du Plateau Mont-Royal

À l’occasion du lancement du Dictionnaire historique du Plateau Mont-Royal aux Éditions Écosociété, on a décidé d’en savoir plus sur le fameux quartier français de Montréal: Le Plateau. On en parle souvent sans en savoir grand chose. Quelle est son histoire? Pourquoi les Français y vivent? Quel est le secret de son nom? Elodie Comtois et les auteurs de ce nouveau dictionnaire, Justin Bur, Yves Desjardins, Jean-Claude Robert, Bernard Vallée et Joshua Wolfe, nous racontent.

Traversé par le boulevard St-Laurent aussi connu sous le nom de « la Main », le Plateau est un corridor d’immigration où se rencontrent les cultures et les langues: Canadiens français et anglophones, puis Juifs, Irlandais, Italiens, Grecs, Portugais… et aujourd’hui les Français qui constituent une nouvelle page d’histoire de l’immigration du quartier.

“La France est un pays chargé d’histoire. Alors peut-être est-ce l’inconscient français qui a mené certains de ses citoyens à s’installer sur le Plateau Mont-Royal, quartier riche d’une histoire trop méconnue, et qui a pourtant forgé en grande partie l’identité culturelle de Montréal!”, explique Elodie Comtois avant de nous confier quelques secrets d’antan.

Par exemple, saviez-vous:

  • Qu’en passant devant le Journal de Montréal sur Iberville au coin de Mont-Royal, c’est jadis des abattoirs aux odeurs nauséabondes qui se trouvaient là?
  • Que la rue Saint-Hubert a accueilli le Stadium Le Montagnard où se sont tenus de grands bals masqués sur glace au tournant du XXe siècle?
  • Que les escaliers extérieurs que vous arpentez peut-être pour vous rendre à votre porte ont été l’objet de grosses controverses, alors qu’ils sont l’une des caractéristiques les plus remarquées de l’architecture du Plateau aujourd’hui?
  • Que c’est dans une circonscription située sur le Plateau Mont-Royal que le seul député communiste de toute l’histoire politique du Canada, Fred Rose, a été élu?
  • Qu’en sillonnant les rues du Mile End, vous marchez dans les pas de Lhasa De Sela et de groupes internationalement connus tels Arcade Fire et Godspeed You ! Black Emperor qui ont connu leur début sur les scènes musicales du quartier?
Mascarade de la mi-carême au Stadium Le Montagnard, Le Monde illustré, vol. 17, no 882, p. 802, 30 mars 1901, Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Mascarade de la mi-carême au Stadium Le Montagnard, Le Monde illustré, vol. 17, no 882, p. 802, 30 mars 1901, Bibliothèque et Archives nationales du Québec

Au fait, pourquoi ça s’appelle “Le Plateau”?

L’article Plateau Mont-Royal (arrondissement, quartier) à la page 317 du Dictionnaire résume bien tout ce qu’on a découvert sur l’origine et l’utilisation du nom. Avant les années 1930, si on parlait du Plateau (ce qui était plutôt rare), c’était probablement en référence au secteur de l’actuelle Place des Arts, où se trouvaient l’école Le Plateau et le central téléphonique Plateau. C’est en 1931 que l’école déménage finalement au parc La Fontaine. Mais c’est la revendication du nom par les commerçants de l’avenue du Mont-Royal Est, appuyés par le nouveau journal communautaire Guide Mont-Royal, dont la parution commence en 1938, qui est la plus notoire.

L’acceptation plus générale du nom tient probablement du fait qu’il est géographiquement très évocateur – le quartier est situé sur un plateau perché entre la montagne et les quartiers en bas près du fleuve – et bien sûr du cycle romanesque désormais classique de Michel Tremblay, Les chroniques du Plateau Mont-Royal, ainsi nommé à partir de 1980, justement au moment où le quartier se cherche une nouvelle identité.

Il ne vous reste plus qu’à redécouvrir le quartier en vous plongeant dans son histoire grâce au Dictionnaire historique du Plateau Mont-Royal disponible dès le 29 août en librairie.