5 artistes à voir en live à Osheaga

© London Grammar

La réputation du festival Osheaga n’est plus à faire: depuis 2006, il accueille des stars de renommée internationale qui côtoient des talents locaux devant plus de 100 000 spectateurs, amateurs de musique et d’arts visuels. À l’affiche cette année: The Weeknd, Muse, Lorde, Major Lazer, etc. Pour l’occasion, voici notre sélection d’artistes qui valent le détour surtout en live.

Justice

C’est à Xavier de Rosnay et Gaspard Augé, le duo parisien qui forme le groupe Justice, qu’on doit le tube « D.A.N.C.E. ». Avec trois albums à leur actif depuis 2007, Justice est sans doute le groupe d’électro français le plus attendu après Daft Punk. Il faut dire qu’à l’instar de Thomas Bangalter et de Guy-Manuel de Homem-Christo (le duo de Daft Punk), ils soignent leurs apparitions publiques offrant aux spectateurs des shows étincelants surpassant parfois ceux de Vitalic ou de Phoenix. Bref, l’un des plus gros groupes français dans le monde est à votre porte: profitez-en pour en prendre plein la vue et plein les oreilles… Rendez-vous devant la scène de la Montagne Coors Light vendredi 4 août à 20h30. 

MGMT


Après avoir joué dans une foule de festivals à travers le monde, dont Glastonbury, Bonnaroo, Lollapalooza et Fuji Rock, le groupe MGMT a rendez-vous sur la scène de la Rivière Virgin Mobile du festival Osheaga le vendredi 4 août à 19h30. Depuis la parution de leur premier EP en 2005, Ben Goldwasser et Andrew VanWyngarden qui forment MGMT, ont sorti trois albums acclamés par la critique: “Oracular Spectacular” en 2008 (vendu à plus de 2 millions d’exemplaires à travers le monde), “Congratulations” en 2010 et “MGMT” en 2013. Sur scène, le duo qui a collaboré avec le légendaire Joshua Light Show en 2012, lancera des extraits de son quatrième album. À ne pas louper!

London Grammar

London Grammar ne s’explique pas, London Grammar s’écoute. Avec The xx, ils font partie de ces groupes britanniques qui font du bien et qui parviennent à suspendre le temps quand on appuie sur “play”. La voix grave et unique de la chanteuse Hannah Reid, d’abord révélée par la chanson “Wasting My Young Years”, est addictive. Tout comme cette reprise de Kavinsky qu’on a écoutée en boucle, comme vous. Ils n’en sont qu’à leur deuxième album (Truth Is A Beautiful Thing) et font déjà partie des très grands. À voir en live au moins une fois dans sa vie, évidemment. Rendez-vous donc sur la scène de la Montagne Coors Light le vendredi 4 août à 15h25.

Jain

On ne la présente plus et on ne s’en lasse pas. Jain, auteure-compositrice et interprète toulousaine de 24 ans, est devenue en l’espace de quelques temps un phénomène pop. Et pour cause: son premier album, “Zanaka”, est un petit bijou qui vient d’être certifié triple disque de platine en France deux ans seulement après son lancement! On se souvient aussi de son vidéoclip “Come” qui a explosé les vues sur YouTube et de ses prestations suivies de critiques élogieuses après chaque première partie de sa tournée avec Christine and the Queens. Elle vous donne rendez-vous devant la scène de la Montagne Coors Light le samedi 5 août à 15h25 pétantes. Foncez!

Petit Biscuit

Après avoir été invité à plusieurs grands festivals français (Les Vieilles Charrues, Le Printemps de Bourges, Chorus), Petit Biscuit est attendu sur la scène de l’Île Bacardi à Osheaga le samedi 5 août à 17h35. Derrière Petit Biscuit se cache en réalité Mehdi Benjelloun, un artiste de 16 ans originaire de Rouen qui, en plus de connaitre le solfège sur le bout des doigts, manie à merveille le violoncelle, le piano et la guitare. Un talent fou qu’il a pu développer au cours de ses années passées au Conservatoire et qui prend tout son sens sur scène: Petit Biscuit offre à son public un live aux frontières de l’acoustique et de l’électronique. Son inspiration principale? Le génial Nils Frahm. À voir absolument.