Et si on allait à Citrouilleville ?

Patrick Hébert

Construit l’année dernière par Philippe Vernier, Citrouilleville est un village qui s’étend aujourd’hui sur plus d’un hectare. Autocueillette, labyrinthe ou encore spectacle de marionnette, Citrouilleville se veut être un endroit de divertissement automnal pour toute la famille.

Inspiré par les maisons de citrouilles que l’on peut voir aux États-Unis, Philippe Vernier a décidé l’année dernière de construire son propre hameau de citrouilles. Aujourd’hui, une douzaine d’habitations peuvent être visitées par le public : « Les familles prennent un carrosse et se promènent partout dans le village. Ça fait des superbes photos », raconte le créateur.

Pendant la balade, plusieurs personnages, les « citrouilliens » animent la visite : épouvantails à tête de citrouilles, minions, sorcières, squelettes… Tout le monde est au rendez-vous. Un spectacle de marionnettes a aussi lieu chaque jour, en collaboration avec Le Théâtre du Crapaud Cornu de Valleyfield : « C’est vraiment pour tout le monde. Les enfants rient, mais moi aussi ! », s’amuse le propriétaire des lieux. Entre deux divertissements, les visiteurs peuvent aussi choisir les citrouilles qu’ils souhaitent ramener à la maison pour concocter des plats de saison.

Patrick Hébert

Philippe Vernier et son partenaire ont décidé cette année de doubler la superficie du village et d’y ajouter un labyrinthe de maïs. Nombre d’autres idées ont dû être remisées pour cause de pandémie. « On voulait créer un gros labyrinthe de paille et un bac à sable de maïs. On se rattrapera l’année prochaine », exprime Philippe, optimiste.

Ouvert de la mi-septembre jusqu’à l’Halloween, Citrouilleville a vu son nombre de visiteurs croitre de 40% en à peine un an. Habituellement, le lieu peut accueillir 400 à 500 personnes en même temps. Aujourd’hui, avec les mesures sanitaires mises en place, ce sont moins de 200 visiteurs qui peuvent s’y aventurer, en réservant à l’avance. Il est aussi possible de découvrir le village en soirée : « On a installé des lumières partout ! Ça donne vraiment une ambiance magique », poursuit Philippe Vernier.

Il espère pouvoir faire une journée spéciale pour Halloween avec les visiteurs déguisés et des activités spéciales. Après cela, Citrouilleville sera démontée et redeviendra un simple champ… au moins jusqu’en décembre. « J’imagine un gros village de Noël avec toutes les maisons décorées, mais je ne me suis pas encore décidé, conclut Philippe Vernie. Je me donne encore deux semaines pour y penser ».