Moi Impat : “Les recruteurs sont frileux avec les impatriés”

Pour ce nouvel épisode de “Moi Impat”, nous avons rencontré une “serial” expat, Delphine Marteau. Cinq destinations différentes, deux impatriations et un bouquin* plus tard, Delphine a eu besoin de « re-sentir la France ». Marseille puis Paris pour poser ses valises et tenter sa chance auprès des recruteurs. « Quand on s’installe quelque part, on reconstruit une vie. » Et Delphine nous le confirme, la petite flamme est toujours là.

* “L’expatriation au féminin”, paru aux éditions L’harmattan.

Listen to “Moi Impat : “Les recruteurs sont frileux avec les impatriés “.” on Spreaker.