Protéger ses finances quand on est un expat’

En savoir plus



Contact :

[email protected]
514.282.5777

(Article partenaire) Cartes de crédit, emprunt hypothécaire, assurances, REER, CELI… Le monde des services financiers québécois est très différent de celui que connaissent les Français. Pas facile de s’y retrouver dans les différents produits d’épargne, de protection et d’investissement ! Or, il est très important de se familiariser au plus tôt avec ce nouvel environnement afin de pouvoir mener ses projets à bien.

C’est pourquoi les professionnels en services financiers sont des acteurs-clés pour les nouveaux arrivants : leur expertise est essentielle pour protéger ses actifs, investir, s’assurer, acheter une maison, planifier sa retraite et les frais de scolarité des enfants, éviter certains pièges fiscaux, etc.

Des professionnels encadrés

Au Québec, la distribution des produits financiers est rigoureusement encadrée : les professionnels qui peuvent vous conseiller en matière de fonds communs de placement, par exemple, sont obligatoirement membres de la Chambre de la sécurité financière (CSF) et, à ce titre, respectent un code de déontologie. Ils doivent aussi impérativement suivre de la formation continue. Comme n’importe quel autre professionnel, en fait – médecin, avocat, etc.

Aussi, si vous rencontrez des difficultés avec un conseiller certifié, vous pouvez contacter la CSF pour vous renseigner sur ses devoirs et obligations, voire, en cas de faute professionnelle, porter plainte.

En résumé, la CSF fonctionne comme un ordre professionnel et sa mission est d’encadrer les professionnels en services financiers afin de protéger les consommateurs, c’est-à-dire vous.

Titres professionnels : un petit guide pour s’y retrouver

On compte au Québec 32 000 de ces professionnels. Le tiers d’entre eux détiennent de deux à cinq permis de pratique et sont par conséquent autorisés à vous conseiller dans différents domaines.

– Le représentant en épargne collective

Il peut vous conseiller et vous proposer d’investir dans des fonds communs de placement. L’épargne collective réfère aux fonds communs : ce sont des fonds dans lesquels les investisseurs mettent leur épargne en commun.

– Le conseiller en sécurité financière

La sécurité financière fait référence au domaine de l’assurance de personnes, c’est-à-dire les assurances pour la vie et pour la santé. Ce professionnel, aussi appelé « représentant en assurance de personnes », peut vous offrir des services-conseils et des produits dans ces domaines.

– Le conseiller en assurance et rentes collectives

Ce professionnel propose aux employeurs des produits et services-conseils relatifs aux régimes d’assurance et de rentes conçus spécifiquement pour les entreprises. Ici aussi, le terme « collectif » renvoie à la notion de « mise en commun ».

– Le représentant en plans de bourses d’études

Comme son nom l’indique, ce professionnel offre à ses clients des placements spécifiquement conçus pour financer les études de vos enfants.

– Le planificateur financier

Il peut vous offrir des conseils dans sept domaines : l’assurance, la finance, la fiscalité, les aspects légaux, les placements, la retraite et la succession. Mais s’il souhaite vous vendre des produits financiers, il lui faut un permis supplémentaire pour distribuer chaque type de produit. Pour vous vendre une assurance vie, par exemple, il doit détenir un permis de conseiller en sécurité financière.

Vérifiez systématiquement si votre conseiller est bien inscrit.

À quoi reconnaît-on un bon conseiller ?

 

— — — — — —

Note: les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de French Morning. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.

En savoir plus



Contact :

[email protected]
514.282.5777