Immigration : le gouvernement suspend ses mesures entourant le PEQ

La contestation s'était amplifiée toute la semaine, sur les réseaux sociaux notamment.

Coup de théâtre ce vendredi 8 novembre : le gouvernement Legault a décidé de suspendre les règles entourant le PEQ annoncées dans le cadre de sa réforme sur l’immigration.

C’est le quotidien québécois La Presse qui en a fait l’annonce en premier : la réforme sur les règles entourant le Programme d’expérience québécoise (PEQ) est suspendue.

Cette décision a été prise au terme d’une semaine plus que mouvementée pour le premier ministre François Legault et son ministre de l’immigration Simon Jolin-Barrette. Depuis le début de la semaine, la contestation n’avait cessé de s’amplifier pour dénoncer les nouvelles mesures concernent le PEQ, qui limitaient considérablement la possibilité de rester (ou de venir) sur le sol québécois pour des étudiants et travailleurs. Cette décision avait engendré une levée de boucliers et avait été vivement dénoncée par les milieux universitaires et économiques sur l’ensemble de la Province.

Selon La presse, la suspension de la réforme a été le choix du premier ministre en personne, en accord avec Simon Jolin-Barrette, son ministre. Le gouvernement avait reculé une première fois en annonçant en milieu de semaine une clause des droits acquis (lire ici).

Rappelons que, mercredi 6 novembre, l’Assemblée nationale avait voté majoritairement en faveur d’un retrait des mesures concernant la réforme du PEQ.

Sur le groupe Facebook Non aux changements de règles pour le PEQ des travailleurs et étudiants, les messages de satisfaction et de soulagement n’ont pas tardé à se succéder ce vendredi en fin d’après-Midi : “victoire”, “victoire collective”, “bravo à tous”…