Ce qu’il faut retenir des élections fédérales de 2019 au Canada

Bain de foule matinal pour Justin Trudeau à la station Jarry, à Montréal, mardi.

Le premier ministre canadien Justin Trudeau a été réélu pour un second mandat lundi 21 octobre. Il est venu célébrer sa victoire au métro Jarry, dans sa circonscription de Papineau à Montréal, ce mardi entre 7 h 30 et 8 h (photo ci-dessus).

Victoire personnelle pour Trudeau

Depuis sa victoire de 2015, Justin Trudeau a bénéficié d’une situation économique très favorable, avec notamment un taux de chômage particulièrement faible qui auraient dû lui permettre d’attendre sereinement le verdict des urnes. Mais les controverses à répétition de ces derniers mois ont considérablement abîmé son image -et renforcé notamment les accusations d’hypocrisie de la part de la gauche. La victoire finale n’en est que plus belle pour le premier ministre de 47 ans et condamne en creux la stratégie de son opposant, le conservateur Andrew Scheer qui a consacré l’essentiel de la campagne à attaquer Trudeau plutôt qu’à présenter son programme.

Gouvernement minoritaire
La victoire de Justin Trudeau est moins large qu’en 2015. Le parti libéral a remporté 157 circonscriptions sur les 170 nécessaires pour obtenir une pleine majorité, et donc une pleine liberté d’action. Le parti de Justin Trudeau devra composer avec le soutien d’autres partis, et notamment celui du NPD (Nouveau parti démocratie) pour mener sa politique. Mais il tire parti de l’affaiblissement de ses futurs partenaires de gauche. Star de la campagne, Jagmeet Singh voit néanmoins le nombre de siège du NPD baisser par rapport à 2015

Du bleu au Québec
Au Québec, ce scrutin est marqué par la résurgence du Bloc québécois, un parti à la déroute il y a encore un an. Sa nette remontée dans la province avec 32 sièges obtenus est en partie ce qui prive Justin Trudeau (qui perd dans la Belle Province 5 sièges mais reste le premier parti avec 35 sièges) de sa majorité absolue.
Le bloc québécois est un parti situé à gauche, social démocrate et partisan de l’indépendance du Québec. Il est dirigé par Yves-François Blanchet. Avec ce résultat, cette formation souverainiste va retrouver son statut de parti officiel aux Communes.

Montréal en rouge

Photo : capture d’écran Radio Canada.

La ville de Montréal reste principalement en rouge, donc acquise aux libéraux, à l’exception de deux circonscriptions :
Rosemont – Petite Patrie (orange): Alexandre Boulerice, du NPD
La Pointe de l’Île (bleu) : Mario Beaulieu, du Bloc Québécois.

Tous les résultats du scrutin ici.

Trudeau en bref
Justin Trudeau, né à Ottawa, a grandi à Montréal. Il est âgé de 47 ans et a trois enfants. Il est le fils de Pierre Eliott Trudeau, ancien premier ministre du Canada durant près de quinze ans (1968-1979 et 1890-1984).