Un Français tué par un ours dans les Territoires du Nord-Ouest

Crédit : Pixabay

C’est un rêve qui a tourné au cauchemar. “Descendre, en autonomie, le fleuve Mackenzie en canoë-kayak, depuis Fort Providence jusqu’à Inuvik (environ 1 500 km)”, comme on peut le lire sur la plateforme en ligne de financement participatif KissKissBankBank. Julien Gauthier, un compositeur franco-canadien de 44 ans, a été tué par un ours durant son sommeil dans la nuit du 15 août 2019.

Il était venu camper avec une amie pour pour capter les sons de la nature du grand ouest canadien. “Un grizzli l’a saisi par le cou et l’épaule et l’a emporté dans la forêt. Son corps a été retrouvé le lendemain, selon la gendarmerie royale canadienne”, rapporte L’Obs.

Contactée par téléphone par “Le Parisien/Aujourd’hui en France”, Camille Toscani, l’amie qui l’accompagnait a confié qu’ils se trouvaient à Tulita, le long du fleuve Mackenzie, lorsque le drame est arrivé. Elle n’a pas souhaité s’étendre davantage sur les circonstances de l’événement.

“Julien est compositeur et preneur de son, et passionné des lieux atypiques ou insolites qui nourrissent son inspiration. Dernièrement, il a passé 1 mois à vivre au sémaphore de l’île d’Ouessant, pour y composer et y enregistrer des sons. Il a aussi composé une symphonie suite à un séjour de plusieurs mois au bout du monde, aux îles Kerguelen, inspirée des sons entendus sur place, qui a été enregistrée et diffusée sur France Musique !”, pouvait-on lire sur kisskissbankbank dont la cagnotte récoltée devait servir à soutenir leur expédition.

Comme le rappelle Le Parisien, “les attaques d’ours sont rarissimes, mais médiatisées. En 2018, une femme et son bébé de 10 mois ont été tués par un grizzly dans le Yukon (nord du Canada). Le 29 juillet dernier, un vététiste de 45 ans a échappé de peu à la mort près de Vancouver (ouest du pays)”.

Avant de partir en randonnée, (re)lisez toutes les infos liées aux précautions à prendre sur Parcs Canada si jamais vous croisez des ours sur votre chemin. Cela n’arrive pas qu’aux autres, on vous en parlait déjà ici lors de notre escapade dans les Rocheuses.