Ours, oiseaux ou baleines : où voir des animaux sauvages au Québec ?

crédit: Parc Omega

Au Québec, ce ne sont pas les parcs et les aires naturelles qui manquent. Et ce sont tous des occasions de voir (peut-être) des animaux sauvages dans leur habitat naturel. Respectez la règle d’or : ne les dérangez pas, vous êtes chez eux !

Baleines à Tadoussac

Tadoussac est le lieu incontournable pour l’observation des baleines au Québec. Situé à l’embouchure du Fjord du Saguenay, elles retrouvent toute la nourriture qu’il leur faut afin de nourrir leurs réserves de graisse pour l’hiver. Entre mai et octobre, en zodiac, catamaran ou kayak, vous pourrez découvrir ces géants des mers.

Le catamaran est un bateau assez imposant : les risques de souffrir du mal de mer sont donc réduits. Par contre, à cause de la taille du bateau, vous ne pourrez pas vous approcher très près des baleines. Certains bateaux sont équipés d’une caméra sous-marine, pour observer ces animaux sauvages directement dans l’eau. L’observation des baleines en kayak est certainement la façon la plus excitante mais aussi, la façon la plus écologique d’observer les mammifères marins. Mais attention ! En kayak, un minimum de forme physique est exigée pour faire l’activité.

Si vous n’avez pas la possibilité de faire une croisière, rendez-vous avec une bonne paire de jumelles et de baskets sur les rives du Cap-de-Bon-Désir près des Bergeronnes ou encore à Baie Ste-Catherine.

Wapitis, ours et coyotes au Parc Oméga

Situé à 1h30 de Montréal, le Parc Oméga regorge d’animaux sauvages, dans leurs milieux naturels. Bien connu des animaux du Parc Oméga, le wapiti n’est pas farouche. Il s’approche volontiers des voitures pour chercher des carottes ! Et entre fin mai et début juin, vous pourrez peut-être apercevoir des faons aux côtés des femelles. Au cours de votre promenade dans le Parc, vous tomberez parfois sur des ours noirs. Ce sont les ours les plus présents au Canada. Attention, les mâles pèsent en moyenne 170 kg et les femelles 135 kg. Ne vous amusez pas à vous approcher ! En cas de rencontre avec un ours, faites du bruit.

En plus des animaux que vous pourrez rencontrer au gré de vos randonnées, le parc propose aussi de nombreuses activités. Animations, aires de pique-nique, sentiers pédestres pour une journée en famille. Découvrez également l’histoire de notre civilisation à travers les sentiers des Premières Nations et de la colonisation.

Oiseaux sauvages au Nichoir

Le Nichoir, fondé en 1996, est un centre de réhabilitation pour oiseaux sauvages situé à Hudson, au Québec. Sa mission est de fournir tous les soins appropriés aux oiseaux sauvages, blessés ou orphelins. Les oiseaux sont ensuite relâchés dans leur habitat naturel.

Le Nichoir fournit également des conseils et des renseignements sur les oiseaux sauvages et leur environnement. Joignez-vous par exemple à un groupe de biologistes lors d’une randonnée dans la réserve naturelle Clarke Sydenham. De sa naissance jusqu’à la reproduction, venez découvrir ce qui se passe durant la première année de vie d’un oiseau. Grâce aux nombreuses conférences, vous saurez comment aménager votre jardin pour les oiseaux, que faire si vous trouvez un oiseau blessé ou encore comment fonctionne la réhabilitation dans leur milieu naturel. Coût d’entrée à la conférence, 5$.

Cerfs, oiseaux et ratons laveurs au Parc national d’Oka

Le Parc national d’Oka offre une flore et une faune très diverse et typique du sud du Québec. A vous de la découvrir en parcourant le parc ! À la recherche d’oiseaux ? Visitez la Pointe aux Bleuets ou le marais de La Grande Baie. Ce dernier abrite d’ailleurs une importante héronnière. En début d’été, observez au loin les jeunes héronneaux au nid, piaillant à grand bruit en attendant d’être nourris. Vous les reverrez au cours de l’été, aux aguets les pattes dans l’eau et prêts pour la pêche. Entre des oiseaux de proie qui y chassent le poisson ou des canards qui y barbotent, il ne manque pas d’action au marais.

Au gré d’une randonnée sur le sentier de la Sauvagine ou celui de La Grande Baie, vous risquez de croiser des cerfs de Virginie qui broutent paisiblement. Arrêtez-vous un moment près du lac de la Sauvagine ou de la rivière aux Serpents où castors, rats musqués, tortues, visons et bien d’autres animaux sauvages sont actifs.

Zoo de Granby

Fondé en 1953, le Zoo de Granby abrite plus de 1 000 animaux et 200 espèces de tous les continents. Avec ses 516 000 visiteurs par année, il figure constamment parmi les meilleurs zoos d’Amérique du Nord. Un endroit à ne pas rater ! Ne manquez pas les bébés tigres et les pandas rouges…