Deux jours à Boston, le berceau historique des Etats-Unis

crédit: Margaux Otter

Si on a souvent tendance à privilégier New-York, Boston (dites “Bos-thon”) vaut le détour. À environ 6h de Montréal, cette ville en bord de mer est charmante et remplie d’histoire. Berceau historique et culturel des Etats-Unis, Boston a été fondée par les colons anglais du XVIIème siècle. Ce qui en fait une des plus anciennes villes du continent ! Elle a été marquée par la révolution américaine et la guerre de sécession. C’est aussi dans cette ville qu’est née la première université américaine, la bien connue Harvard. Voici les lieux à voir absolument si l’escapade vous tente.

Contrairement à New York, la ville de Boston peut se visiter à pied. Mais prévoyez tout de même une bonne paire de chaussures ! Si vous comptez faire plusieurs activités, le CityPass est un bon moyen d’économiser. Et il vous permet aussi d’éviter la file d’attente.

Suivre la Freedom Trail

La Freedom Trail (chemin de la liberté) est l’activité à faire à Boston. Ce chemin de 4 kilomètres retrace en partie l’histoire de la révolution américaine et tous les événements marquants qui ont façonné la ville. Du financial district au quartier italien, en passant par le bord de mer, elle vous permettra aussi de découvrir les différents quartiers de Boston. Laissez-vous guider par la ligne rouge au sol !

crédit: Margaux Otter

Le trajet débute au Boston Common, le plus ancien parc de la ville. Il regroupe aussi quelques bâtiments historiques administratifs. Pour commencer, passez devant le Massachusetts State House : le siège du gouvernement fédéré du Massachusetts. Il se visite en semaine : si vous y êtes le week-end, vous devrez vous contenter d’en faire le tour. Pas de doute, vous le reconnaîtrez grâce à son imposant dôme doré.

En continuant sur la Freedom Trail, vous plongerez au coeur de la révolution américaine. La King’s Chapel était une église anglicane, symbole de la tyrannie anglaise. Quant à la Old South Meeting House, elle a accueilli plus de 5000 Bostoniens en 1773 pour la création du Boston Tea Party. Il y a également la Park Street Church, où les Bostoniens chantèrent pour la première fois l’hymne patriotique ‘‘America’’.

Un peu plus loin, on tombe sur la Old State House. Ce bâtiment, le plus vieux de Boston, est encadré d’imposants buildings de verre. C’est devant cet édifice qu’a eu lieu le ‘‘massacre de Boston’’, lors d’une manifestation opposant les colons au régime en place. Derrière la Old State House, le bruyant Quincy Market vous ouvre ses portes. Un endroit idéal pour une pause déjeuner ! Et pourquoi pas se laisser tenter par une bisque de homard, la spécialité de la région…

crédit: Margaux Otter

Plusieurs anciens cimetières ponctuent également le parcours. Le plus célèbre est le Granary Burying Groung où Adams, Revere et le père de Benjamin Franklin (entre autres hommes célèbres de l’histoire américaine et bostonienne) reposent. Le ‘‘chemin de la liberté’’ se termine à l’obélisque de Bunker Hill, où l’une des plus sanglantes batailles entre les Britanniques et les Américains a eu lieu pendant la guerre d’indépendance. N’hésitez pas à monter au sommet, vue magnifique sur la ville garantie.

Découvrir Beacon Hill

Aujourd’hui, Beacon Hill n’est plus qu’un quartier résidentiel. Mais ce quartier des plus huppés de la ville retrace aussi le parcours de la lutte contre l’esclavage et la reconnaissance du peuple afro-américain. À côté des demeures victoriennes en briques rouges, on peut donc suivre le Black Héritage Trail. Le sentier se compose de 14 sites commémoratifs et commence au monument Robert Gould Shaw. Ce colonel de l’armée fédérale est connu pour avoir commandé, pendant la guerre civile américaine, le premier régiment d’un Etat nordiste constitué de volontaires noirs.

Le Black Héritage Trail se termine au niveau du musée de l’Histoire Afro-Américaine. Ancienne école réservée aux enfants noirs, le musée se trouve à côté de l’African Meeting House, la plus ancienne église noire du pays. Vous pouvez vous balader une petite heure dans ce quartier, le tour est très vite fait. Mais n’hésitez pas à revenir de nuit. Les rues éclairées par des becs-de-gaz garantissent une ambiance ”coup de foudre à Beacon Hill” !

African Meeting House. Crédit: Margaux Otter

Se promener en bord de mer

Boston est située en bord de l’Océan Atlantique. Aujourd’hui l’un des plus importants ports de la côte est des Etats-Unis, elle fut aussi le premier port construit dans le pays. Prenez quelques heures pour vous promener sur le bord de mer et admirer la mer ou les bateaux. On vous conseille d’aller y faire un tour en fin de journée ou en soirée. Et pour moins de 50 dollars, vous pouvez réserver une croisière de 2h en goélette pour découvrir le port autrement. Vous pouvez aussi embarquer sur un bateau en direction des îles et espérer voir quelques baleines ! Comptez 45$ pour les adultes et 35$ pour les enfants.

crédit: Margaux Otter

Vivre l’expérience universitaire

De l’autre côté de la rivière Charles, le quartier de Cambridge accueille deux des universités les plus prestigieuses des États-Unis, voire du monde, Harvard et le Massachusetts Institute of Technology (MIT). Fondée en 1636, Harvard est la plus vieille école d’enseignement supérieur au pays. L’université détient le titre de l’université la plus chère du monde : chaque étudiant doit débourser pas moins de 50 000 $ par an pour avoir la chance d’y suivre des cours ! De nombreuses personnalités ont étudié à Harvard, à l’instar de Barack Obama, John Fitzgerald Kennedy, Franklin Delano Roosevelt, Natalie Portman, Matt Damon ou encore Mark Zuckerberg. L’université se targue de former les esprits les plus brillants de la planète. En tant que touriste, vous pouvez faire un tour guidé du campus et visiter ses musées d’art qui étonnent tant par leurs riches collections que par leur architecture unique.

crédit: Harvard University

Encourager les Red Sox au stade de Fenway Park

Visiter Boston comme un local, c’est se transformer en fan de sport les soirs de match ! Une transformation magique se produit aux portes du mythique stade Fenway Park le soir des matchs : les jeunes cadres bien habillés et les étudiants nerd se transforment en une foule en délire réunie autour de la passion du baseball.

Lors des grands matchs, vous aurez la certitude de passer une soirée dans une ambiance électrique. Vous pourrez entendre la foule se déchainer pour encourager leur équipe et regarder la mascotte s’agiter près de la ligne de touche. Et pour finir en beauté votre soirée, commandez un hot-dog bien juteux, puis arrêtez-vous pour boire une bière au Bleacher Bar, un bar où vous aurez une magnifique vue sur le terrain du stade de baseball.

crédit: Hudson Valley NABA

Si vous avez encore du temps, la Boston Public Library mérite un petit passage. On vous conseille également d’aller visiter le Museum of Fine Art de Boston. Pour ceux qui voudraient s’éloigner de la ville, une journée d’excursion à Cape Cod s’impose. Vous pourrez ainsi vous promener dans les villages de bord de mer. En bateau, vous pourrez aussi avoir une magnifique vue sur le ‘‘Kennedy Compound’’, la maison de vacances de la famille Kennedy.

A une heure de train de Boston, vous pouvez aussi vous rendre dans la très connue ville des sorcières, Salem. L’ambiance y est particulière et cette ville est assez atypique. Mention spéciale pour le musée des sorcières, un peu kitch mais qui permet de bien comprendre l’histoire qui entoure ces personnages magiques.