L’Union française de Montréal saccagée après un cambriolage : “C’est un carnage”

La grande fenêtre a été brisée, comme on l'aperçoit sur cette photo prise le matin du 20 juin 2019. Crédit : Daisy Le Corre

L’équipe de bénévoles est “sous le choc”. Dans la nuit du 19 au 20 juin, l’Union française de Montréal a été cambriolée et vandalisée. L’établissement est désormais fermé au public le temps que l’enquête de police suive son cours.

“Plusieurs personnes se sont introduites dans le bâtiment. La grande fenêtre a été cassée et l’ensemble des serrures ont été brisées de haut en bas”, raconte Sylvie Lasry, bénévole hyperactive de l’Union, impuissante face à l’ampleur des dégâts. “Les vandales ont pissé partout par terre et même dans un seau à champagne ! Ils ont aussi taggué le sous-sol et volé la télé ainsi que notre table de mixage”, lance la Française avant de rappeler que l’Union française a déjà été victime de vols mais pas de cette ampleur. “Le quartier n’est pas top mais quand même ! C’est décourageant. Ce cambriolage va nous coûter une fortune”.

Mise en place d’une collecte de dons

Fanny Henry, l’ex-présidente de l’Union française (remplacée depuis peu par Christophe Brayet), s’est dite “profondément attristée”. “C’est un carnage ce cambriolage. Ça fait des mois qu’on se démène pour faire revivre l’Union en organisant de nombreux événements, etc. Là il va falloir tout recommencer”.

Selon les bénévoles, la perte matérielle est estimée à 10 000$. “En plus, on n’est pas assurés en cas de vol”, confie Sylvie Lasry, prête à relancer une cagnotte. Sur la page Facebook de l’Union française, l’équipe a fait savoir qu’il était d’ores et déjà possible de faire des dons pour “réparer et racheter les biens volés” via le site internet de l’établissement ou directement par virement Interac via [email protected] avec le mot de passe “union”.

Sur Facebook, certains membres ont également proposé l’idée d’une “remise en état communautaire” pour le 14 juillet. À suivre…

Comme certains le savent déjà, nous avons été cambriolés et vandalisés la nuit dernière. C’est majeur ,la police…

Publiée par Union Française de Montréal sur Jeudi 20 juin 2019