Ségolène Royal au FEIA à partir du 10 juin en tant qu’ambassadrice des pôles

crédit: Parti Socialiste

À l’occasion du Forum économique international des Amériques, Ségolène Royal sera à Montréal du 10 au 13 juin, à titre d’Ambassadrice française des pôles arctique et antarctique.

Favoriser la compréhension des enjeux économiques internationaux

Créé en 1995, le Forum économique international des Amériques (FEIA) a pour mission de favoriser la compréhension des grands enjeux économiques internationaux en relation avec les Amériques. Chaque année, des chefs d’Etats et de gouvernements, des spécialistes, des universitaires et des membres de la société civile se rassemblent pour des rencontres et débats.

Pour sa 25ème édition, la Conférence de Montréal réunit plus de 200 experts mondiaux. Tous sont issus des milieux politique, économique et industriel. Le but ? Discuter des enjeux à venir pour le Québec. Mais aussi pour le Canada et la communauté internationale. Nouveau capitalisme, agriculture, changement climatique, transports ou finance seront au programme.

Rencontres et dédicaces

L’ancienne candidate à la Présidentielle est aujourd’hui ambassadrice des pôles Arctique et Antarctique. Ainsi, Ségolène Royal rencontrera lundi 10 juin les élèves du collège Marie de France. Le thème de cette rencontre ? L’influence des pôles dans le réchauffement climatique. Un sujet cher à l’ancienne ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie. Elle poursuivra par une séance de dédicace à la librairie Renaud-Bray Saint-Denis.

Puis le 12 juin, Ségolène Royal clôturera le FEIA. Elle y prononcera notamment un discours sur le rôle des gouvernements en matière de changement climatique. ‘‘Alors que nombreux sont les gouvernements qui ne parviennent pas à respecter leurs engagements en matière de changements climatiques, la jeunesse mondiale sort dans la rue puisque sa confiance envers les instances décisionnelles est ébranlée. Le système actuel est-il compatible avec une sortie de crise ? Comment le système politique peut-il s’inscrire dans une vision à long terme des enjeux environnementaux ?’’

La réponse ? Rendez-vous mercredi 12 juin.