Navette Ski Montréal, c’est fini mais…

Crédit : Navette Ski Montréal

En 2015, Amandine Dalleau et Kevin Crozet, deux Français de La Réunion, avaient lancé leur entreprise Navette Ski Montréal. Le concept ? Un aller-retour dans la journée vers les stations de ski à une heure et demi maximum de Montréal. Un régal pour les passionné·es de glisse. Sauf que depuis janvier c’est terminé… Ou presque.

“Quand on a lancé notre projet, on a constaté que notre offre, à savoir des petits trajets vers les stations à proximité, n’existait pas ou plus. Il existait seulement des trajets vers des stations plus éloignées pour les fins de semaines complètes avec des forfaits hébergements, etc”, nous racontait le couple en janvier 2018 qui avait l’impression de répondre à un réel besoin. D’abord destiné aux Montréalais sans voiture, comme les étudiants ou ceux qui n’étaient que de passage à Montréal, leur concept a rapidement pris de l’ampleur. “On s’est rendus compte qu’il y avait aussi des familles qui trouvaient cela bien pratique d’aller passer une journée au ski sans avoir à se préoccuper du trajet ni de la voiture”, rapportait aussi Amandine Dalleau, ravie de rendre service à une plus large clientèle que prévu.

“Pour Navette Ski, on est saisonniers ! On travaille chaque fin de semaine, de janvier à fin mars ou début avril, en fonction du climat”, confiait encore la jeune femme qui ne savait pas encore que son emploi chez Bell Media allait “décoller” ni que son conjoint, directeur commercial, n’allait pas pouvoir refuser une promotion en or. Fin 2018, le couple a senti le vent tourner. “On n’avait plus assez de temps à consacrer à Navette Ski. Il a fallu faire un choix cornélien, ça a été très difficile : continuer ou se consacrer à notre carrière ?”, nous a confié Kevin Crozet par téléphone entre deux déplacements professionnels à travers le Canada. “On a pris notre décision mais ça a été difficile, on n’en n’a pas dormi !”, lance le Français avant de préciser que l’aventure ne s’est pas arrêtée pour des raisons financières, loin de là. “On avait des réservations jusqu’en mars 2019 déjà et on avait même commencé à se rembourser ! Mais on ne pouvait plus continuer, notamment vis-à-vis de nos fournisseurs et partenaires, on n’aurait pas pu tenir nos paroles ni le rythme.”

Une association à but non lucratif, d’ici 2020

Si le timing était un peu serré pour trouver des repreneurs, le couple a décidé de rebondir et de donner un nouveau souffle à Navette Ski Montréal. “On a décidé de continuer autrement en s’affranchissant des contraintes d’entreprise pour reconfigurer le projet. On prévoit de lancer une association à but non lucratif, d’ici 2020 si tout va bien”, nous a expliqué celui rêve déjà de créer “une sorte de club de plein air”. Au programme ? Des excursions en ski mais aussi des randonnées, des chiens de traîneau, de la tyrolienne, etc. Sans oublier “des événements conviviaux pour fédérer les gens et leur faire partager notre passion”, ajoute encore l’entrepreneur qui veut d’abord bien s’entourer.

“Nous avons besoin de plus de monde pour pouvoir continuer à offrir un service similaire. Notre idée : garder accessible ce que le Québec a de meilleur à nous offrir en termes de plein air”, lance le Kevin Crozet qui cherche avant tout des personnes motivées et disponibles certaines fins de semaine.

Si vous souhaitez apporter votre pierre à l’édifice, n’hésitez pas à lui écrire à kevin.crozet@gmail.com. L’union fait la force !