17e édition des Sommets du cinéma d’animation : les films et présentations à voir

Crédit : Je sors acheter des cigarettes

C’est un événement qui met en valeur le dynamisme et l’importance de Montréal en tant que ville de cinéma d’animation. Du 21 au 25 novembre, la 17e édition des Sommets du cinéma d’animation aura lieu à la Cinémathèque québécoise et au Cinéma Moderne. Au programme, des films à découvrir ou à revoir, des présentations spéciales et des leçons de cinéma. Voici notre sélection.

“Je sors acheter des cigarettes”, Osman Cerfon

Jonathan, douze ans, cohabite avec sa sœur, sa mère et aussi des hommes. Ils ont tous la même tête et nichent dans les placards, les tiroirs, le poste de télévision… “Je sors acheter des cigarettes” est le premier court métrage du réalisateur français Osman Cerfon. Après avoir étudié le design graphique et suivi une formation aux Beaux-Arts d’Épinal, il a terminé ses études à l’école de La Poudrière.

“La nuit des sacs plastiques”, Gabriel Harel

Agathe, 39 ans, n’a qu’une obsession : avoir un enfant. Elle va retrouver son ex, Marc-Antoine, qui mixe de la techno dans les Calanques à Marseille. Alors qu’elle tente de le convaincre de se remettre ensemble, des sacs plastiques prennent vie et attaquent la ville. Comme expliqué ici, “avec ce nouveau film d’animation en 2D, Gabriel Harel poursuit son exploration en noir et blanc de ces endroits désolés visités par la drogue et autres activités obscures, en empruntant cette fois-ci les sentiers graphiques de l’auteur de bande dessinée Grégoire Carlé (qui signe la conception des décors et ambiances du film).”

“Raymonde ou l’Évasion verticale”, Sarah Van Den Boom

Raymonde en a vraiment assez du potager, des petits pois, des pucerons et des culottes sales. Tout compte fait, elle préférerait le sexe, l’amour et l’immensité du ciel. “Animation nickel, photo superbe, décors magnifiques, musique de Pierre Caillet à tomber et, cerise sur le gâteau, la voix et la diction uniques de Yolande Moreau” : le film a été un coup de coeur pour La Croix.

“Étreintes”, Justine Vuylsteker

Premier film conçu avec l’écran d’épingles français restauré (on en avait déjà parlé ici), “Étreintes” a été réalisé en France et à Montréal dans le cadre de trois résidences de création. Les cinéastes Michèle Lemieux et Jacques Drouin ont transmis à Justine Vuylsteker l’expertise développée sur l’écran d’épingles à l’ONF, qui a longtemps été le seul endroit au monde où se pratiquait cette technique.

Et aussi des présentations spéciales…

Une sélection des films projetés au dernier Festival international du film d’animation d’Annecy — “Best of Annecy” — sera présentée ce mercredi 21 novembre dès 21h30. Ce sera l’occasion de voir le meilleur de ce très réputé festival, dont le directeur général de la Cinémathèque, Marcel Jean, est le délégué artistique. Ce même programme pourra être visionné au Cinéma Moderne le dimanche 25 novembre à partir de 18h45.

Ce jeudi 22 novembre dès 20h30, place au programme “Carte blanche à Miyu Distribution”. La société française qui se spécialise dans les ventes internationales et la diffusion de court-métrage d’animation, distribue les films de fin d’étude de grandes écoles d’animation et des films de structures de production indépendantes. Ce sera donc l’occasion de voir leurs dernières découvertes.

Retrouvez le programme complet avec l’horaire des projections ici.