Michel Bussi : “Mon prochain livre (…) se déroulera à Montréal”

Crédit : Petitbon

L’auteur français Michel Bussi était de retour au Salon du livre de Montréal, c’est la deuxième fois qu’il participait à l’événement. Rencontre chaleureuse avec un véritable phénomène littéraire.

Depuis plusieurs années, ses romans caracolent en tête des ventes : en France, l’écrivain fait partie du top 3 des meilleures ventes, il a même dépassé les 2 millions de livres vendus à l’étranger avec des traductions dans 33 langues. Depuis deux ans, l’auteur-géographe se consacre entièrement à l’écriture et son succès ne se dément pas.

La Normandie comme port d’attache

Michel Bussi a l’habitude de présenter le territoire comme un personnage. “J’ai d’abord une histoire en tête et après je vais la mettre en scène dans un territoire. Il s’agit presque d’un casting, le lieu idéal qui va faire vibrer l’histoire”, nous a confié l’auteur qui campe nombre de ses romans dans sa Normandie qu’il aime tant. Sans oublier pour autant d’explorer d’autres contrées. “Certains histoires imposent des lieux (…). Un de mes livres, “On la trouvait jolie”, concerne des migrants donc cela se passe à Marseille. (…) cela devait se situer au bord de la Méditerranée.”

Géographiques, historiques ou policiers, les romans de Bussi ne se résument pas à une seule et même catégorie. Ce sont des fresques : on peut y croiser des histoires de famille, de trahison, d’ambition, de vengeance, d’amour ou même des crimes. Selon les pays où ils sont publiés, ses romans ont des couvertures et des catégories radicalement distinctes. À chaque territoire, sa vision des choses.

Avis aux producteurs de films québécois

L’auteur français verrait bien son premier roman, Omaha Crimes — qui commence en Normandie au moment du débarquement—, être adapté au cinéma québécois.

Si, initialement, l’histoire met en scène deux rangers américains, il imagine facilement une adaptation canadienne. “Ce pourrait être une très jolie histoire pour un film ou une série. J’aime beaucoup cette histoire et ce serait très intéressant de faire le lien entre le Canada et la France”, nous a rapporté Michel Bussi avant de nous livrer un “scoop”.
“Mon prochain livre, qui sortira en mars 2019, se déroulera en partie à Montréal…” Vivement le printemps.