Le bissap montréalais : le jus d’hibiscus à essayer cet été

Les jus d'hibiscus selon Hibisko. Crédit : Hibisko

Hibisko ? C’est la compagnie de jus de fruits dont vous allez avoir du mal à vous passer cet été. L’entreprise propose des jus à base de fleurs d’hibiscus séchées. Lancé par deux montréalaises dans leur vingtaine, ce jus pourrait devenir l’une de vos boissons préférées. Surtout en période de canicule…

Parfait pour accompagner votre été, Hibisko a été créé par Hikmath Eyitayo, originaire du Bénin, et Ekoua José-Maria Danho, originaire de Côte-d’Ivoire. “En 2014, on lance l’idée,” explique Hikmath Eyitayo, parce qu’arrivées à Montréal, alors qu’elles cherchent du jus d’hibiscus comme elle l’ont connu petites, elle sont déçues des produits en vente ici. Les jus qu’on trouve à Montréal perdent le goût original du jus d’hibiscus comme elles ont l’habitude, selon Ekoua José-Maria Danho. Appelé Bissap en Afrique de l’Ouest, il a bercé l’enfance d’Hikmath et d’Ekoua Josée-Maria.

Hikmath Eyitayo utilise deux sortes de fleurs d’hibiscus : la rouge et la blanche. “La qualité des fleurs est importante pour bon un jus d’hibiscus,qu’on aura ensuite pas besoin de beaucoup sucrer” explique Hikmath Eyitayo. La fleur rouge va donner un jus d’une couleur rouge bordeaux tandis que la fleur blanche, utilisée en mélange avec la fleur rouge, donne des jus couleur rosé. Hikmath Eyitayo tient à ce que le jus soit le plus naturel possible : pas d’additifs ni de conservateurs ne sont ajoutés au produit final.

Hikmath Eyitayo est arrivée à Montréal en 2012, pour poursuivre des études en administration à HEC. Ekoua José-Maria Danho, elle, est arrivée au Québec en 2009, et après le lycée français, poursuit ses études à HEC en marketing. C’est à HEC qu’elles se rencontrent et deviennent amies avant de lancer leur start-up.

Des recherches ont été faites sur le jus d’hibiscus,” explique Hikmath Eyitayo, “qui ont démontré ses effets bienfaisants pour la santé.” Riche en fer et vitamine C, c’est une aussi une fleur qui aide à réduire l’hypertension et le cholestérol, selon Hikmath Eyitayo. Que des bénéfices donc, en plus d’un goût délicieux.

En 2015, l’idée prend forme et les premiers tests sont lancés : “nos ami·e·s nous ont servis de cobayes,” avoue Hikmath Eyitayo en riant. Devant leur succès, Hikmath Eyitayo et Ekoua José-Maria Danho décident de développer l’idée et lancent leur compagnie en 2017. D’abord appelée “Saveurs d’Hibiscus”, la paire change ensuite le nom pour Hibisko. “C’est un jeu sur le surnom d’Hikmath, qui est Hiko,” explique Ekoua José-Maria Danho, qui s’occupe du marketing et de la communication d’Hibisko.

Hikmath Eyitayo, elle, aime la cuisine et s’éclate à créer des mélanges avec les fleurs séchées, qu’elle fait directement venir du Bénin. “Ma maman m’envoie régulièrement des colis, parce que c’est dur de trouver l’ingrédient de base, la fleur d’hibiscus, ici, avec la qualité que je veux,” explique-t-elle. Depuis 2017, elle a créé 9 saveurs de jus différents, tous plus délicieux les uns que les autres.

Sur leur site, on peut présentement commander 3 saveurs différentes : le classique parfumé à la menthe, l’un avec du baobab et du gingembre et le dernier est un mélange orange, litchi. Les plus courageux peuvent même commander leur propre mélange, fabriqué à partir d’ingrédients tels que sirop d’érable, citron ou cannelle.

A $5.99 le litre pour une bouteille classique et $8.99 pour les mélanges, c’est en plus un produit abordable. ”L’avantage du jus d’hibiscus, c’est qu’on peut l’utiliser de différentes manières,” explique Hikmath Eyitayo. En jus frais, en tisane l’hiver, ou mélangé aux cocktails, le jus d’hibiscus n’a pas fini d’enchanter nos palais. “On peut même en glisser dans un verre de vin blanc pour un goût différent,” s’enthousiasme Hikmath Eyitayo.

Et pour la suite ? Hikmath Eyitayo planche sur des coulis de jus d’hibiscus, qui pourront facilement remplacer le traditionnel coulis de fraise sur un dessert. “Pour fin 2018, on aimerait aussi développer de nouvelles gammes de jus,” explique Hikmath Eyitayo. Affaire à suivre…