“Belle de jour” (version restaurée) au Ciné du Parc dès le 27 juillet

Crédit : Kinowelt GmbH

Porté par Catherine Deneuve livrée aux fantasmes hitchcockiens d’un Luis Buñuel au sommet de sa forme, le film “Belle de jour” retrouve le grand écran dans une version restaurée en 4K pour ses 50 ans. Il prendra l’affiche au Cinéma du Parc le 27 juillet en version originale française et espagnole avec sous-titres anglais.

Lion d’or au Festival de Venise en 1967 et pièce maîtresse dans l’œuvre du cinéaste espagnol qui tournait son 2e film en France après “Le Journal d’un femme de chambre”, voici un film corrosif sur le charme délétère de la bourgeoisie française — et plus particulièrement de la bourgeoisie parisienne — qui fait plonger l’esprit dans la complexité du désir.

“Belle de jour” marque aussi la rencontre entre Catherine Deneuve et Yves Saint-Laurent que l’actrice suggère au cinéaste pour la conception des tenues. Rapidement convaincu, Buñuel laisse carte blanche au jeune couturier de 30 ans pour refléter l’ambiance du film, c’est-à-dire une atmosphère ambiguë, trouble et pop. Révolutionnaires, ses costumes constitueront un vestiaire aussi ambivalent que le personnage et marqueront les décennies à venir.

Synopsis : Mariée à Pierre, jeune chirurgien parisien, Séverine se sent insatisfaite et exprime dans des rêveries quotidiennes des désirs sexuels inassouvis. Elle se rend chez une certaine Anaïs, tenancière d’une maison de rendez-vous, et devient, sous un pseudonyme, une des hôtesses de cet établissement louche. Un voyou, devenu amoureux d’elle, découvre sa véritable identité et fait feu sur son mari qui est grièvement blessé. Un ami du couple, qui a surpris le secret de Séverine, s’empresse de renseigner Pierre.

Bonne toile !