Victoire, le nouveau magazine québécois des amoureux du ballon rond

« L’amour du soccer chez les Québécois a grandi avec l’Impact », explique Hugues Léger, un des trois cofondateurs de Victoire, le premier magazine québécois entièrement dédié au soccer, et à sa culture qui sort son premier numéro cette semaine.

Jusqu’en 2012, le soccer était considéré comme exotique et marginal. Mais depuis que le club montréalais a rejoint la Major League Soccer (MLS), le championnat d’élite du Canada et des États-Unis, l’intérêt pour ce sport ne cesse de croître chez les Québécois.

Hugues Léger est un grand passionné de sport et d’innovation. Après 10 années en France où il travaille notamment pour une grande marque de bière, il revient chez lui à Montréal. Sa carrière professionnelle se déploie autour de sa passion pour le sport : en 2012, il participe au lancement de TVA Sport, puis il rejoint l’Impact où il est en charge de la mise en marché de la marque du club, et de la fidélisation du public via les réseaux sociaux.

C’est durant ces 3 années à l’Impact, que l’idée d’un magazine de soccer germe dans la tête de Hugues : « La couverture média autour de ce sport était limitée. Il y avait une place à prendre ». Il s’entoure de 2 autres passionnés et ex-collègues de l’Impact : le joueur professionnel Hassoun Camara, qui vient de prendre sa retraite après 6 années sur les terrains, et le bien nommé Yvan Delia-Lavictoire, spécialiste en média numérique.

« Victoire n’est pas un magazine sur les résultats et classement des joueurs, mais des portraits en profondeur de joueurs d’ici et d’ailleurs », décrit le passionné. Pour son premier numéro, c’est Didier Drogba qui inaugure la couverture. L’ex-attaquant de l’Impact qui a auparavant joué à l’Olympique de Marseille puis au Chelsea FC, est actuellement propriétaire et joueur au Phoenix Rising FC. Douze pages lui sont consacrées. Il y évoque sa carrière, son passage dans le club montréalais, et sa nouvelle vie en Arizona.

« Peut-être une victoire pour la France. Mais attention à l’équipe du Portugal »

Le reste du magazine fait la part belle aux amoureux du ballon rond à Montréal : « des gens locaux qui ont catapulté la culture foot auprès du grand public », lance Hugues. On pourra y découvrir des lieux symboliques du soccer à Montréal comme le café Olimpico, lire une entrevue avec la mairesse Valérie Plante qui est une fervente supportrice de l’Impact et apprendre qu’elle a un petit faible pour les joueurs argentins. Une rencontre également avec les Ringleaders, un groupe de fans montréalais qui organisent chaque hiver des tournois de foot dans la neige.

Pour les créateurs de Victoire, la référence c’est le magazine anglais SoccerBible avec sa maquette très léchée et ses photos digne d’un journal de mode. « Ce qui est important à nos yeux en plus du contenu, c’est que notre magazine soit beau. Que ce soit comme un objet que l’on veut garder, exposer sur sa table de salon », confie Hugues.

Pour l’instant, il est question de 2 numéros par an. Le prochain sortira début septembre. Mais pour ne pas être en reste, le magazine de papier glacé s’accompagnera d’un volet numérique avec site internet, et réseaux sociaux.

Pour se procurer ce premier numéro, 2 options possibles : il sera distribué gratuitement dans une quarantaine d’établissements stratégiques (bars, clubs, boutiques) ou en commande sur le site internet au prix de 10 $.

Comme le magazine sort en même temps qu’a lieu la Coupe du Monde, nous avons demandé à Hugues son pronostic. Réponse : « Peut-être une victoire pour la France. Mais attention à l’équipe du Portugal ».