Les Minettes : deux soeurs franco-canadiennes réinventent l’apéritif

Des produits aux saveurs surprenantes pour l’apéro mais pas seulement : tel est le concept développé par Les Minettes. Fondée par deux soeurs trentenaires, passionnées de cuisine, la jeune entreprise fête ses deux bougies avec ses grignotines réinventées qui mêlent saveurs françaises et produits locaux québécois.

Si Marie-Claud se définit volontiers comme “une fière pantouflarde et mère de famille”, Pascale, quant à elle, se décrit comme une “jet-setteuse montréalaise”. Ce qui les réunit ? Leur passion pour la cuisine.

“On a baigné dans la cuisine depuis toutes petites”, explique Pascale. Effectivement, elles ont été élevées à la bonne école avec un papa chef cuisinier français immigré au Québec, Patrick Rémond. C’est lui qui leur a légué l’amour de la bonne cuisine, de l’utilisation de produits locaux et du mariage de saveurs surprenantes. “Les Minettes” ? Un hommage à leur père qui les surnommaient ainsi durant leur enfance.

Ce produit exclusif qu’elles ont développé, le coulis melon-ricard, qui selon ses créatrices, se marie très bien avec une crème glacée, dans un yaourt, dans une vinaigrette à l’estragon ou même sur un poisson, fait partie de ces alliages surprenants. Et pour celles et ceux qui hésitent encore à l’utiliser, Les Minettes proposent des recettes pour utiliser ce coulis de façon différente et enchanter les papilles.

Ne pas produire en grande quantité, refuser de tomber dans l’industriel, encourager les producteurs locaux, tel est leur tiercé gagnant. Pour Marie-Claud et Pascale, l’objectif est clair : rester fidèle au goût des ingrédients. “On ne met pas d’agent de conservation dans nos produits, par choix, c’est la réalité du produit artisanal qui nous plaît”, expliquent les deux soeurs.

Souvent, leurs produits partent d’une saveur qui leur rappelle un souvenir. “On adore les petits Belins par exemple,” explique Marie-Claud. “Du coup, on a développé un produit avec une saveur similaire : nos noix aux tomates et basilic qui vont rechercher le goût de ces petits biscuits.”

Avec leurs 14 produits actuellement en vente, les soeurs sont fières de ce qu’elles ont accompli ces deux dernières années et ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. Elles ont d’ailleurs déjà collaboré avec Baron Mag pour une série de recettes.

Au menu de 2018 ? “On n’a pas encore eu le temps de s’asseoir ni de faire un bilan,” nous confie Pascale en riant. Mais elles savent déjà qu’elles veulent développer leur marque partout au Québec ainsi que de nouvelles recettes. De nouveaux produits devraient également voir le jour tandis que leur offre de services devrait aussi augmenter.

“On aimerait aussi donner des cours de cuisine. Partager, communiquer notre passion, c’est vraiment quelque chose qu’on aime,” explique Pascale. Affaire à suivre pour les gourmets !